Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2216 du 20/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Cinq jours après la dissolution du gouvernement: Ouattara et Bédié se sont enfin rencontrés
Publié le mardi 20 novembre 2012  |  Nord-Sud


Visite
© Présidence par DR
Visite du Président Alassane Ouattara Chez le Président Henri Konan Bedie.
Lundi 19 novembre 2012. Le président ivoirien Alassane Ouattara a rencontré l`ancien chef de l`Etat Henri Konan Bédié, son principal allié, en vue de former un nouveau gouvernement .


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de la République, Alassane Ouattara, et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, se sont enfin rencontrés. Cinq jours après la dissolution du gouvernement.


Une poignée de mains. Des accolades. Puis plus rien. Mines détendues. Le président de la République, Alassane Ouattara, s’engouffre dans son véhicule de commandement. Son hôte, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) reste quelques instants sur la terrasse de la salle d’audience. Avant de se retirer en compagnie de ses collaborateurs. La rencontre au sommet entre les deux hommes forts du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) n’a donc pas été sanctionnée par un communiqué. Ce premier échange qui devait aborder la question de la dissolution du gouvernement et la formation du prochain était très attendu. D’aucuns annonçaient à l’ordre du jour le choix du prochain locataire de la primature au cas où Jeannot Kouadio-Ahoussou devait être remercié.
Le dispositif habituel de sécurité déployé à l’occasion des sorties du chef de l’Etat est visible aux alentours de la résidence sise à Cocody-Les ambassades. Des éléments du Groupement de sécurité présidentielle (Gspr) sont postés jusqu’à trois carrefours avant le lieu du rendez-vous. Les habituels badauds, handicapés et valides, qui prennent d’assaut les points de rencontre des autorités dans l’espoir de leur soutirer quelques billets de banque sont présents. Ils chantent les louanges de MM. Ouattara et Bédié. A 18H 02 minutes, le président du présidium du Rhdp rejoint la salle d’audience. Six minutes plus tard, le chef de l’exécutif arrive. M. Bédié vient l’accueillir. Poignée de mains, accolades, sourires. Les deux personnalités, avant de se retirer, posent pour les chasseurs d’images. Certains photographes et cameramen venus en retard demandent aux deux présidents de reprendre la scène afin qu’ils puissent l’immortaliser. «Vous pouvez me demander cela mais pas au doyen», taquine Alassane Ouattara. Puis, c’est le tête-à-tête très attendu. Ils ne sont que deux dans la salle. A l’extérieur, la cellule de communication informe les journalistes qu’il y aura une déclaration conjointe des autorités. Mais à 18h 49, lorsqu’ils sortent, pas de déclaration. Un proche du président Bédié révèle que l’ancien chef d’Etat avait soutenu, avant l’entretien, qu’il y aurait une adresse à la fin. Pourtant c’est le «sphinx de Daoukro» lui-même qui a dit, quand ils eurent terminé l’échange : «Pas de déclaration !». «Ils étaient seulement tous les deux dans la salle. Si quelqu’un vous dit quelque chose, c’est le fruit de son imagination car eux seuls peuvent dire de quoi ils ont parlé», s’exprime le collaborateur de Konan Bédié. Au grand dam des journalistes.


Bamba K. Inza

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment