Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 944 du 19/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Loi sur le mariage/Pr Habiba Tidou (Juriste) : “L’homme ne perd pas sa virilité au foyer ’’
Publié le mardi 20 novembre 2012  |  Le Mandat




 Vos outils




Évidemment. La gestion du foyer à « double culotte » continue de faire couler beaucoup d’encres et de salive. Pointées du doigt, de plus en plus, les femmes essayent de recadrer le débat. « L’homme avait à lui seul l’entretien du foyer. Aujourd’hui, avec la nouvelle loi, l’homme et la femme vont se partager les charges de la maison. Cependant, dira-t-elle, l’homme ne perd pas pour autant sa virilité au foyer », a réagi, lors d’un entretien téléphonique, Abiba Sanogo Tidou, Juriste et professeur à l’Université Nangui Abrogoua. A l’en croire, l’homme doit pouvoir contrôler sa femme.

«Nous devons ôter de nous l’orgueil. Je ne crois pas que la femme sera guindée dans le foyer, à cause de cette loi. Nous savons comment des femmes se saignent pour nourrir leur famille. Mais, il faut que l’homme et la femme communiquent de manière consciencieuse, dans la gestion courante de leurs affaires», soutient la présidente des femmes chercheuses de Côte d’Ivoire. Selon la juriste, l’introduction de cette loi a suscité de vives réactions, parce qu’il n’y a pas eu de sensibilisation au départ. Elle révèle à ce propos que l’application de cette nouvelle loi sur le mariage fait partie des exigences du Programme d’aide américain, Millenium challenge corporation (MCC), auquel la Côte d’Ivoire est éligible, dans la lutte contre la pauvreté. Toutefois, souligne-t-elle, il faut regarder le côté positif de ce texte. «Il est vrai que tout changement se fait dans la douleur, mais nous devons voir la chance que ce texte va nous apporter comme bonheur en matière d’emploi et d’infrastructures », a appuyé Habiba Tidou, vice-présidente de la Coalition des femmes leader de Côte d’Ivoire. Elle a, par ailleurs, dévoilé les noms de certains pays qui ont déjà adopté cette sloi. «Les pays comme le Burkina-Faso ou le Sénégal, qui ne sont pas plus « émancipé » que la Côte d’Ivoire, ont adopté cette loi. Cela voudrait dire que les Ivoiriens n’ont rien à craindre», a-t-elle coupé court.

FBI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment