Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Concertation avant la formation du nouveau gouvernement Anaky et Mabri ignorés
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  Abidjan24h


Audiences
© Présidence par DR
Audiences du chef de l`Etat: le Président Alassane Ouattara chez son aîné, le Président Bédié du RHDP
Jeudi 25 octobre 2012. Abidjan. Résidence du président de la Conférence des présidents du RHDP. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara rend visite au Président Henri Konan Bédié


 Vos outils




Le lundi 19 novembre dernier, Alassane Ouattara a rencontré Henri Konan Bédié en sa résidence privée de Cocody. Cette rencontre entre les deux ténors du Rassemblement des houphouëtistes, avait pour but de discuter de la formation du prochain gouvernement. Deux grands absents à cette rencontre, Anaky et Mabri. Ce n’est pas la première rencontre du genre, et ce n’est certainement pas la dernière. En effet, depuis la fin de la crise postélectorale, Alassane Ouattara consulte régulièrement son aîné Aimé Henri Konan Bédié pour toutes les questions d’intérêt national. Il le fait surtout lorsqu’il s’agit de former un nouveau gouvernement. L’on se souvient qu’au mois de mars 2012, au moment de nommer un Premier ministre d’obédience Pdci, Ouattara n’a pas manqué de lui demander à son aîné des conseils utiles. Cela a toujours été le cas pour la formation des autres gouvernements depuis la fin de la crise. Même à la veille des législatives, alors que le débat se faisait rage sur la candidature unique ou non du Rhdp, Alassane Ouattara a aussi rencontré son aîné Bédié. Certes, le Pdci et le Rdr sont les deux gros poids du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, mais ils sont accompagnés dans leur combat politique par le Mfa d’Anaky Kobéna et l’Udpci de Mabri Toikeusse. Anaky et Mabri sont d’ailleurs membres permanents de la Conférence des Présidents du Rhdp. Ils ont participé à toutes les réunions et prises de décision aux heures de braises. Durant les moments difficiles ou tout le Rhdp était confiné à l’Hôtel du Golf, Albert Mabri Toikeusse et Innocent Anaky Kobéna étaient consultés par le Président Ouattara. Aujourd’hui, si Mabri participe de plain-pied à l’action gouvernementale, il n’est plus consulté comme membre permanent de la Conférence des Présidents du Rhdp au même titre qu’Henri Konan Bédié. Quant au président Anaky, il est resté loin de l’action gouvernementale depuis la fin de la crise. Même si Légré Philippe membre du Mfa occupe le poste de ministre des Sports dans le gouvernement dissout, Anaky est aucun le parent pauvre du Rhdp. Mabri et Anaky semblent aujourd’hui ignorés et moins médiatisés que Bédié et Ouattara quand il s’agit du Rhdp. Qui est pourtant leur bien commun. Il y a certes un seul Président élu, mais élu grâce à l’apport considérable de chaque parti politique membre de l’Alliance des houphouëtistes. Durant la crise postélectorale, on ne voyait jamais l’un sans les trois autres. Cette image des quatre hommes soudés et déterminés à relever les défis semble désormais s’éclipser au profit d’une symbolique de chefs d’Etat (ancien et nouveau), qui se consultent, discutent et décident ensemble avant de porter l’information à la nation. A Mabri et Anaky, on leur demandera de faire parvenir le nom de celui qu’ils souhaiteraient voir nommé ministre de la République. Là où Bédié et Ouattara ont la quintessence du nouveau gouvernement, Mabri et Anaky l’apprendront certainement au même moment que la nation toute entière.

Jean-Philippe Okann

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment