Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Conférence mondiale sur le cacao : Le Président Ouattara veut le siège de l’Icco
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  Le Democrate


Matières
© Présidence par Aristide
Matières premières: le Président Alassane Ouattara a présidé la cérémonie d’ouverture de la Conférence mondiale sur le cacao
Mardi 20 novembre 2012. Abidjan. Palais des congrès de l`Hôtel Ivoire. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara préside la cérémonie d’ouverture de la Conférence mondiale sur le cacao


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a affirmé ce mardi, sa volonté de voir son pays abriter le siège de l’Icco (organisation mondiale du cacao). Alassane Ouattara qui formulé ce vœu à l’ouverture officielle des travaux de la 1ère Conférence mondiale sur le cacao, à l’hôtel Ivoire d’Abidjan, placée sur le thème : ‘’Ensemble pour une économie cacaoyère durable’’, a déploré que le secteur cacaoyer ivoirien, n’ait plus bénéficié d’investissements, du fait de la crise économique que subit le pays depuis 1980.

Le Président de la République a par la suite, partagé avec les éminents experts du monde cacaoyer présents à cette conférence, sa vision d’une économie cacaoyère durable. « Je souhaite que ces assises définissent un accroissement des bases de consommation du cacao en vue de relever tous les défis », a-t-il indiqué, avant d’encourager à un accord de partenariat privé gagnant-gagnant, pour booster la consommation du cacao dans les pays émergeants. Pour le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa, également président du comité d’organisation, la communauté cacaoyère est unanime à reconnaitre que le secteur se trouve dans une situation précaire, ce qui justifie la tenue de cette conférence, dont l’objectif est mener des réflexions visant à sauver cette spéculation. «Cette conférence est déjà un succès, car sur 500 participants attendus, nous en enregistrons 1200 », s’est réjouit l’ivoirien, Jean-Marc Anga, directeur exécutif de l’Icco. Jean-Marc Anga a reconnu toutefois qu’une lourde menace pèse sur le secteur, et que si rien n’est fait, le chocolat deviendra un produit de luxe, donc inaccessible à un plus grand nombre de consommateurs. Le premier ministre Gabonais, Raymond Ndong Sima, représentant le Président Ali Bongo à ces assises, n’a pas manqué de relever l’importance du thème de cette rencontre pour son pays. Il a présenté la vision du gouvernement gabonais, qui a choisit de bâtir son économie sur trois piliers : le Vert, l’Industriel et le Service. Il a, pour finir, émis le vœu que les assises d’Abidjan contribuent à l’amélioration de l’économie cacaoyère.

Lazare Kouadio

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment