Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4274 du 21/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

A propos de la rencontre entre le Pape et Alassane Ouattara : L’Abbé Norbert Abekan répond à Notre Voie
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  Notre Voie


Ramadan
© Abidjan.net par Prisca
Ramadan : l`abbé Abékan offre du sucre aux Musulmans de la Riviera
Jeudi 02 septembre 2010. Abidjan, Grande mosquée de la Riviera Golf. L`abbé Norbert Abékan et les fidèles de sa paroisse offrent du sucre aux voisins Musulmans qui observent le traditionnel mois de jeûne


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Je viens très respectueusement vous saluer et vous demander de publier ce texte en réponse à Monsieur Guillaume T. Gbato, lequel dans son article à la page 5 de votre quotidien: «Visite d’Alassane Ouattara au Vatican – ce qu’on ne vous a pas dit», a soutenu des affirmations «incorrectes». Lors de son voyage au Cameroun en mars 2009, un extrait de la déclaration du Pape Benoît XVI, portant sur le préservatif a été diversement interprété par les professionnels de la presse. Beaucoup ont fait dire au Pape ce qu’ils portaient eux-mêmes comme conviction. C’est ce même schéma malheureusement que je retrouve dans cet article de Monsieur Guillaume T. Gbato qui subtilement prête à Notre Saint Père le Pape Benoît XVI, ses propres pensées à travers “des spécialistes du Vatican, notamment des prêtres”. En fait des prêtres vaticanistes fantômes !

L’honnêteté intellectuelle ne nous pousse-t- elle pas à nommer nos sources ? Les Evêques ivoiriens dans leur lettre, le chrétien face à la politique se sont adressés aux hommes et femmes des média en ces termes “Le rôle principal du journaliste est de rapporter les faits avec objectivité pour permettre d’éclairer les débats. C’est cette tâche noble que nous vous invitons à assumer avec honneur, esprit civique et patriotisme équilibré’’.

Nous déplorons que notre frère Guillaume T. Gbato utilise des dires et jugements d’un prêtre ou des prêtres pour montrer que la visite du Président Alassane Ouattara au Vatican ne fut pas un succès “S’il n’a eu droit qu’à environ vingt minutes, c’est qu’il n’était pas vraiment le bienvenu’’.

Cher frère Guillaume T. Gbato, nous pensons que si vous voulez un point de vue autorisé, vous pourriez vous adresser à l’instance capable de vous informer. Ici, c’est la Nonciature Apostolique en Côte d’Ivoire, Où Mgr Ambrose Madta qui est un homme très ouvert, vous aurait donné des informations fiables. Vous auriez su que la diplomatie du Saint Siège, le “vécu’’ au Saint Siège ne répond pas aux clichés classiques et n’est pas enfermé dans une “logique’’ qui ne correspond nullement à un esprit de respect, de fraternité comme vous semblez le soutenir à travers votre texte. En effet, le Saint Siège est un Etat qui ne s’intéresse pas aux détails : il se veut objectif, ouvert, fraternel, disponible parce que tout ce qui touche à l’homme, sa vie, sa dignité, ses préoccupations, ses soucis, ses angoisses, ses espoirs concerne aussi le Vatican et naturellement le Souverain Pontife qui a un profond respect de la dignité humaine.
Votre texte est un tableau sombre qui peint le Pape de lumière déformée. J’y découvre un étalage de méconnaissance sur les pratiques d’accueil au Vatican.

Dire que le Pape déjeune généralement avec ses hôtes, n’est pas toujours vrai ; même s’il ne le fait pas, il n’entend donner un message de rejet : retenez que le Pape aime tout le monde et veut la conversion des cœurs pour Dieu.

Par ailleurs, le temps dédié aux hôtes est fonction des thèmes à débattre, de l’emploi du temps du Pape qui accueille de nombreux visiteurs venus du monde entier. Donc, le temps dédié au Président Alassane Ouattara dont vous parlez ne signifie pas que le Pape entend donner un message négatif. Il faut plutôt saluer le courage d’un chef d’Etat de confession différente de celle du Saint Père, de se rendre auprès de ce dernier pour recueillir conseils et avis. Il faut lui dire merci d’avoir reconnu le mérite des membres de la communauté Sant ‘Egidio qui à travers le monde entier sème la graine de l’amour et de la paix.

Enfin, contrairement à ce que vous avez écrit, c’est plutôt dans sa grande bibliothèque que le Saint Père reçoit ses visiteurs, les différents ambassadeurs et présidents. Et c’est dans cette bibliothèque le Président Alassane Ouattara a été reçu comme avant lui, les présidents Houphouët-Boigny et Konan Bédié.

Vous avez terminé votre texte en faisant allusion au communiqué final publié par le Saint Siège à la fin de la visite. Ce communiqué précise que les échanges ont porté sur la collaboration fructueuse entre l’Eglise et l’Etat, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation. Les parties ont souligné en ce sens les «relations cordiales» existant entre le Saint Siège et la Côte d’Ivoire mais aussi une convergence de vue sur la contribution qu’offre l’Eglise au bien être de la société en encourageant la paix et le respect des droits humains en favorisant le dialogue et la réconciliation nationale, seule voie pour l’unité et le développement intégral de tout homme et de tout l’homme.

Puissent vos voix monter vers Dieu comme une prière pour nous aider à désarmer nos cœurs, nos plumes, nos bombes pour que dans ce pays «Amour et Vérité se rencontrent et que Justice et Paix s’embrassent».

Votre frère l’Abbé Abekan Norbert Eric
Curé à la Paroisse Notre Dame de la Tendresse

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment