Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3243 du 21/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Société

Revirement après le déguerpissement d’Abobo : Commerçants et transporteurs font leur mea-culpa
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Assainissement:
© Abidjan.net par Atapointe
Assainissement: L’opération de déguerpissement des installations anarchiques dans la commune d`Abobo se poursuit.
Mercredi 17 Octobre 2012. Abobo. Gare routière. L’opération d`assainissement des lieux publics initiée par le ministère de la salubrité suit son cours après de vives tensions avec les responsables des syndicats mécontents


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Il y a quelques semaines, les commerçants et transporteurs de la commune d’Abobo s’étaient, on s’en souvient tous, violemment opposés à l’action de déguerpissement menée par le ministère de la Salubrité. L’action, lancée au niveau de la mairie contre les occupants illégaux, avait rencontré une opposition sauvage donnant lieu à un affrontement armé entre les manifestants et les forces de l’ordre réquisitionnées pour sécuriser l’opération de déguerpissement.

Après cet acte répréhensible, les commerçants et les transporteurs font un revirement de situation en exprimant leurs regrets par un mea-culpa collectif. C’est le président de l’Union nationale des commerçants internes et inter-Etats de Côte d’Ivoire (Unciie-CI), Moctar Barry, qui l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse qu’il a animée, le week-end dernier, au siège de sa structure sise aux Deux-Plateaux. A cette occasion, le conférencier a présenté les excuses des commerçants et transporteurs à l’ex-ministre Anne-Désirée Ouloto, anciennement en charge de la Salubrité, et au maire de la commune, Adama Toungara. «Les occupants du site étaient manipulés par des individus qui mènent des activités mafieuses sur les lieux. Ils font payer des taxes aux occupants et écoulent de la drogue. Ce sont eux qui n’avaient absolument pas intérêt à voir le site assaini», a-t-il expliqué. Avant de demander à tous les commerçants et transporteurs d’aller occuper la nouvelle gare qui comprend toutes les commodités, pour y exercer en toute quiétude.

F.B

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment