Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'Inter N° 4341 du 21/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Depuis Accra : Anoï Castro invite les Ivoiriens au pardon et à la répentence
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  L'Inter


Mouvance
© Abidjan.net par Prisca
Mouvance présidentielle - Blé Goudé Charles et les leaders des jeunes patriotes
La galaxie patriotique à Bouaké, à la faveur de la Flame de la paix 2009. Photo: de g. à dr. Anoï Castro, Richard Dakoury, Blé Goudé et Thierry Légré


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

En permettant la rencontre entre son serviteur l’Apôtre PAUL SALOMON et moi à Accra du 9 octobre au 15 octobre 2012, Dieu m‘a permis de quitter le dénuement spirituel. Des amis exilés et moi, avons bénéficié de la part du serviteur du Dieu vivant, des enseignements qui m’ont permis de comprendre la dimension spirituelle de la crise qui frappe la COTE D’IVOIRE, non pas seulement depuis avril 2011 mais plutôt depuis 1993, année du rappel à Dieu du Président FELIX HOUPHOUET BOIGNY.

En vérité, cela fait aujourd’hui 19 ans que notre pays a perdu les valeurs qui faisaient de lui, l’oasis de l’Afrique de l’ouest et du continent. Depuis la mort du vieux, toutes les combinaisons politico-militaires ont été essayées sans réelle ascendance sur la vie de la nation en matière de sécurité et de stabilité: la guerre de succession en 1993 suivie de la traque contre ALASSANE OUATTARA parti en exil, l’emprisonnement de la direction du RDR, le coup d’Etat contre HENRY KONAN BEDIE en 1999, mort du général ROBERT GUEI suite au coup d’Etat et à la rébellion contre LAURENT GBAGBO en 2002, et arrestation de LAURENT GBAGBO en avril 2011 suivie de sa déportation à la HAYE, emprisonnement des proches de LAURENT GBAGBO et départ de milliers d’Ivoiriens en exil en Afrique et ailleurs dans le monde, gestion du pouvoir d’Etat par ALASSANE OUATTARA soutenu par HENRY KONAN BEDIE et l’ONU et attaques armées ici et là dans le pays contre le régime OUATTARA, démontrent clairement que la COTE D’IVOIRE est toujours à la recherche d’une vraie paix.

Je suis parfaitement d’accord avec l’Apôtre Paul Salomon, que la crise en COTE D’IVOIRE étant difficile à cerner, elle ne peut trouver de solution ni sur le plan intellectuel, ni sur le plan politico-juridique ni sur le plan diplomatique encore moins dans les rapports de forces militaires. C’est pourquoi j’invite tous les Ivoiriens au pardon et à la repentance devant Dieu. La seule voie pour la résolution définitive de la crise est celle du Dieu vivant ; car c’est lui et lui seul qui établit et qui destitue.

Toute autorité ne vient-elle pas de lui? J’invite encore une fois, tous ceux qui m’ayant lu la dernière fois dans un quotidien de la place, m’ont rempli d’injures et de menaces de mort sous prétexte que j ‘aurais trahi la “lutte”; à aller au pardon et à la repentance car le temps des humains n’est pas celui de Dieu. Le 11 avril 2011, le président LAURENT GBAGBO n’a pas perdu la vie parce que Dieu l’a voulu ainsi. C’est ce Dieu vivant que je vous exhorte à glorifier dans le pardon et la repentance, pour l’instauration d’une paix durable en COTE D’IVOIRE. Regardons à Dieu et non aux humains. Le 15 avril 2011, par voie terrestre et lagunaire, je me suis retrouvé au GHANA d’ou je continue de tutoyer les affres de l’exil. Malheureusement, ceux qui ont fui le pays plusieurs jour avant la chute du Président LAURENT GBAGBO, parlent aujourd’hui de trahison quant on leur oppose les arguments du pardon et de la repentance ; espérant encore jouer les premiers rôles en COTE D’IVOIRE en trompant l’opinion. A ces derniers, je demande d’aller résolument au pardon et à la repentance, seule voie du salut que nous offre Dieu Tout-Puissant; car tout pouvoir vient de l’Eternel des Armées.
Si nous aimons réellement LAURENT GBAGBO et la COTE D’IVOIRE, regardons à Dieu pour qu’il nous ouvre les voies de la vraie paix.
La cellule de prières de la NOUVELLE JERUSALEM mise en place à Accra par l’Apôtre Paul Salomon, visitera bientôt ses frères et sœurs exilés pour glorifier le nom de Dieu dans le pardon et la repentance.
• Que Dieu fortifie ses enfants exilés et les populations Ivoiriennes
• Que Dieu touche le cœur des extrémistes de tous bords pour une COTE D’IVOIRE totalement réconciliée avec tous ses fils et toutes ses filles.
Fait à Accra le 17-11-2012
ANOI CASTRO
• Porte-parole de la cellule de prières de la nouvelle Jérusalem à Accra
• Ancien chargé de mission du président LAURENT GBAGBO
• Président du mouvement HOUPHOUETISTE du CNRD en exil.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment