Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Abidjan : La 1ère conférence mondiale sur le cacao ouverte
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  AIP


Matières
© Présidence par Aristide
Matières premières: le Président Alassane Ouattara a présidé la cérémonie d’ouverture de la Conférence mondiale sur le cacao
Mardi 20 novembre 2012. Abidjan. Palais des congrès de l`Hôtel Ivoire. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara préside la cérémonie d’ouverture de la Conférence mondiale sur le cacao


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, Le Président ivoirien, Alassane Ouattara a procédé mardi à l’hôtel Ivoire (Cocody, Abidjan), à l’ouverture de la première Conférence mondiale sur le cacao, rendez-vous visant, pour les acteurs opérant dans la chaîne de valeur, à examiner ensemble les grands enjeux de la filière cacaoyère et à mener un examen critique des défis stratégiques auxquels l’économie cacaoyère mondiale est confrontée.
"Le défi auquel est confrontée une économie cacaoyère durable est celui de la consommation, qui appelle une transformation durable, elle-même fondée sur une production durable du cacao", a déclaré M. Ouattara à l’ouverture officielle de la Conférence.
Au dire du Président du premier pays producteur mondial de cacao, la Conférence doit trouver des pistes de solutions pour répondre à la demande des pays émergents, notamment la Chine. "Les défis majeurs auxquels nous sommes confrontés sont ceux de la consommation qui appellent une transformation durable, elle-même fondée sur une production durable du cacao", a-t-il en outre fait observer.
Quelque 1.200 participants prennent part à la rencontre d’Abidjan dont des experts, industriels, chercheurs, scientifiques, Etats producteurs, producteurs et coopératives.
La Conférence, organisée par l’Organisation internationale du cacao (ICCO) et la Côte d’Ivoire autour du thème « Ensemble, pour une économie cacaoyère mondiale durable », est le lieu de définir un "agenda mondial" pour une filière cacaoyère durable.
La filière comporte "d’un côté, une demande soutenue, avec un très fort potentiel de croissance et de l’autre, une offre qui structurellement peine à suivre le rythme de la demande", a résumé pour sa part le directeur exécutif de l’ICCO, Dr Jean-Marc Anga, pour qui il faut relever de grands défis devant les menaces qui pèsent sur la durabilité du secteur mondial du cacao. "Si nous ne prenons pas les mesures qui s’imposent, dans quelques années le chocolat risque d`être un produit de luxe et nous entamerons un déclin du secteur cacaoyer qui pourrait durer sur plusieurs générations", s’est-il inquiété.
La Conférence mondiale qui prend fin, vendredi, est marquée par des communications en plénière, des panels ainsi que des expositions faites par des acteurs de l’économie cacaoyère, à travers une trentaine de stands dressés dans le hall de l’hôtel Ivoire.

La Côte d’Ivoire représente 35,6% de la production mondiale de cacao avec 1,4 million de tonnes, et forme avec le Ghana et le Cameroun, 70% de la production globale de cacao.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment