Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Editorial
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Editorial

A la recherche d’une meilleure voie pour la technologie mobile : les consommateurs savent mieux
Publié le mercredi 21 novembre 2012  |  Ambassade des USA


Téléphonie
© Autre presse par DR
Téléphonie cellulaire: Microsoft lance Windows Mobile


 Vos outils




Les États-Unis soutiennent la croissance des secteurs des télécommunications internationales et de l'Internet au bénéfice des consommateurs, des citoyens et des sociétés du monde entier. Cette année, les nations du monde se réuniront début décembre à Dubaï afin de discuter des moyens de coopérer pour une telle croissance, notamment en garantissant la libre circulation des opinions et des idées dans ces secteurs. La Conférence mondiale sur les télécommunications internationales (CMTI) aura lieu pour la première fois depuis 1988 afin d’examiner l'évolution rapide et spectaculaire de la communication mondiale au cours des années écoulées.

Beaucoup de choses se sont passées depuis 1988. À l'époque, il n'y avait pas d’Internet et la communication cellulaire en était à ses premiers balbutiements. Aujourd'hui, il y a plus de 2 milliards d'utilisateurs d'Internet à travers le monde, et plus de 6 milliards d'abonnements à la téléphonie mobile. D’ailleurs, c’est dans les pays en développement que la croissance de ces deux catégories est la plus rapide. Le taux annuel de croissance du nombre d'utilisateurs d'Internet en Afrique, par exemple, a dépassé 33 pour cent, ces dernières années, et les services mobiles à large bande ont augmenté de 78 pour cent l'année dernière dans les pays en développement, près de deux fois le taux des pays développés.

Pourquoi est-ce que ces secteurs ont vu tant d’innovation et une croissance si rapide, et ont apporté avec eux des bénéfices sociaux et économiques remarquables pour les consommateurs, les citoyens et les sociétés? C’est simple — ils sont participatifs, décentralisés, axés sur le consommateur et gérés par de multiples parties prenantes. Il s'agit d'un modèle de réussite, au passé et au futur, qui continuera à produire une croissance spectaculaire de l'infrastructure à large bande et de l'accès à l'Internet. Les nations du monde devraient approuver ce modèle à Dubaï en décembre.

L’approbation du modèle à multi-parties prenantes est la meilleure voie pour satisfaire le désir croissant dans le monde entier pour plus d'investissement dans l'infrastructure à large bande, en particulier dans les pays en développement. Les États-Unis apprécient également les préoccupations de certains pays concernant l'intégrité des réseaux alors que grandissent les menaces de pirates, de logiciels malveillants et de contenu dangereux. Ayant ces préoccupations et d'autres à l'esprit, les États-Unis proposent d’apporter des modifications au Règlement des télécommunications internationales actuel qui ne feraient que favoriser le marché des télécommunications internationales comme un moteur de croissance compétitif, pro-consommateur et universel — et pas seulement aux États-Unis, mais partout.

En outre, les États-Unis partagent la conviction de nombreux gouvernements de par le monde qu’à l'avenir, la croissance et l'investissement sur le marché des télécommunications internationales seront conduits par la demande des consommateurs, et que les arrangements commerciaux négociés pour l’échange du trafic international des télécommunications sont les meilleurs moyens de répondre à cette demande avec des produits et des services innovants. Nous croyons que les gouvernements devraient créer et soutenir des milieux propices à l'investissement et à la croissance de l'infrastructure à large bande avec un accès universel. Nous croyons que le Règlement des télécommunications internationales n’est pas un outil efficace pour aborder les questions de sécurité, y compris celles qui concernent la cybercriminalité, la sécurité nationale ou la défense nationale.

Et nous sommes fermement résolus à voir l'Internet et les télécommunications internationales favoriser et faciliter la liberté d'expression. Les propositions pour contrôler le contenu transmis sur les réseaux ne sont pas seulement en dehors de la portée du Règlement des télécommunications, mais pourraient étouffer ce qui devrait être une société d’Internet et un réseau de télécommunications dynamiques et ouverts.

Les États-Unis aborderont cette conférence dans le but de promouvoir l'intérêt collectif au niveau mondial en étendant les avantages des télécommunications internationales et l'Internet à un plus grand nombre possible de consommateurs, de citoyens et de sociétés. Nous croyons que nous sommes sur la bonne voie, et en continuant de développer le partenariat avec tous les acteurs engagés, nous nous rapprochons tous les jours un peu plus de cet objectif.



L’ambassadeur Terry Kramer sera le chef de la délégation des États-Unis à la Conférence mondiale des télécommunications internationales

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment