Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 948 du 23/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Santé

Santé / Handicapés moteurs : Les paralysés bientôt soulagés
Publié le vendredi 23 novembre 2012  |  Le Mandat




 Vos outils




La paralysie constitue un handicap parfois très fort qui empoisonne la vie. Selon des informations recueillies sur le site ‘’notremonde.net’’, un énorme espoir a été découvert par des chercheurs britanniques qui sont parvenus à faire remarcher des chiens paralysés. C’est l’annonce publiée par une équipe de chercheurs anglais, dans la revue de neurosciences Brain, le mardi 20 novembre dernier. Ils y sont parvenus en implantant des cellules capables de réparer les liaisons nerveuses à l’origine de l’handicap. Trente quatre (34) chiens ont participé à cette expérience, dont la majorité était atteint de liaisons graves au niveau de la moelle épinière et avait perdu l’usage de leurs pattes arrières. Pour y arriver, les chercheurs ont prélevé des groupes de cellules nerveuses au niveau du museau, des cellules olfactives, et les ont mis en culture, pour les faire fructifier. Les cellules ont ensuite été transplantées directement au niveau des parties malades des animaux. Et le succès a été au rendez-vous, car ces pauvres canidés, après des séances de rééducation, ont pu retrouver l’usage de leurs pattes endolories. Mais, les scientifiques veulent rester prudents, car transposer une telle technique de l’animal à l’homme ne sera pas une mince affaire. Ainsi, les premières expérimentations de cette technique régénératrice auront lieu sur des patients humains handicapés. « Nous pensons que ce genre de traitement permettrait à des patients humains de retrouver au moins une partie de leurs fonctions motrices », a expliqué Roben Franklin, l’un des chercheurs à l’origine de l’expérimentation. De plus, il est probable que cette procédure soit utilisée dans le cadre d’une combinaison de traitements, en complémentarité avec des traitements médicamenteux, afin d’aboutir à des résultats satisfaisants.
JULIANA EBOUAH (Stg)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment