Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3903 du 24/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Le président de la République devant les diplomates hier : “La Côte d’Ivoire souhaite avoir des relations soutenues avec les reste du monde”
Publié le samedi 24 novembre 2012  |  Le Patriote


Audiences
© Présidence par DR
Audiences du chef de l`Etat: Alassane Ouattara a reçu les membres du corps diplomatique
Vendredi 23 novembre 2012. Abidjan. Palais présidentiel. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara reçoit les membres du corps diplomatique


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de la République a sacrifié hier à une tradition qui est chère à la Côte d’Ivoire : échanger, comme c’est le sas chaque année, avec le corps diplomatique accrédité dans le pays pour mesurer ensemble la solidité des liens entre celui-ci et le reste du monde. Mais aussi et surtout, faire un tour d’horizon complet sur la situation globale qui prévaut dans son pays. Hier, à la salle des Pas perdus du palais présidentiel où il a invité les diplomates, conduits par le doyen du corps diplomatique, le Nonce apostolique, Monseigneur Ambroise Madtha, le premier citoyen ivoirien a prôné l’émergence d’une une Côte d’Ivoire ouverte sur le reste du monde. «C’est avec un plaisir renouvelé que je vous accueille au Palais de la Présidence de la République, à l’occasion de cette 2ème rencontre avec l’ensemble du Corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire. Cette cérémonie, dont j’ai décidé de faire une tradition, répond à ma profonde conviction que l’un des fondements les plus solides de notre pays est son ouverture sur l’extérieur.

Le Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët BOIGNY, avait posé comme postulat de la politique étrangère de notre pays « la Côte d’Ivoire est l’amie de tous, et l’ennemie de personne ». Il se projetait déjà en précurseur de la mondialisation et du village planétaire où chaque entité est appelée à tenir son rôle dans une parfaite symphonie avec les autres», a-t-il souligné d’entrée de jeu. Avant de constater qu’après plusieurs années d’isolement, la Côte d’Ivoire est de retour sur la scène internationale et entend jouer le rôle qui est le sien dans ses relations bilatérales et multilatérales. «La plupart des Ambassades et organisations internationales qui ont délocalisé sont à nouveau parmi nous. Le retour de la Banque Africaine de Développement (BAD) est aussi un signe annonciateur de la crédibilité de la destination Côte d’Ivoire. Ces derniers mois, nous avons mené une véritable offensive diplomatique, pour donner un nouvel élan aux relations d’amitié et de confiance avec les différents partenaires de notre pays, notamment ceux d’Afrique, d’Europe, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie», a-t-il fait remarquer.

En effet, le chef de l’Etat est revenu sur ses nombreux déplacements dans les pays du monde entier pour le renforcement des liens d’amitié de la Côte d’Ivoire avec les pays de tous les continents pour démontrer l’engagement de son pays surtout le dynamisme de sa diplomatie pour des relations étroites avec les pays amis de tous les continents. Non sans expliquer à ses hôtes le rôle prépondérant joué par la Côte d’Ivoire dans la restructuration de la CEDEAO, le combat d’avant-garde de la redynamisation des organisations telles que le Conseil de l’Entente et l’Union du fleuve Mano. Tout ceci pour dire que la Côte d’Ivoire a retrouvé sa place dans la grande famille africaine pour une Afrique unie, forte, qui a son mot à dire dans la compétition internationale. Le président de la République tout en présentant un tableau reluisant de la situation en Côte d’Ivoire, notamment l’amélioration de la sécurité, les efforts énormes pour faire de l’école ivoirien, le creuset de l’intelligence, les efforts pour freiner la vie chère, pour la création d’emploi jeunes, a estimé que beaucoup reste encore à faire, notamment au niveau de la sécurité, de la relance économique et de la réconciliation nationale. «Pour sa reconstruction post-crise et pour la réalisation de son ambition de devenir un pays émergent à l’horizon 2020, la Côte d’Ivoire souhaite entretenir des relations soutenues avec le reste du monde», a-t-il dit. Et la clé de voute de cet ambition, à l’en croire, sera un vaste mouvement d’éco-diplomatie que le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères ont été chargés de mener. Ce choix a été fait, a-t-il expliqué, pour mobiliser les ressources financières des partenaires en faveur du développement économique et de la création de richesse en Côte d’Ivoire. Avec sa vision de bâtir une nation forte, il a souhaité aborder l’année qui s’amorce avec l’ensemble de la communauté internationale dans l’unité, la confiance et la détermination afin que les défis à relever soient autant d’occasions d’illustrer la vitalité des liens de coopération et d’amitié.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment