Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2698 du 26/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Santé

Santé infantile / Prise en charge gratuite des malades atteints de pathologies cervico-faciales : Mme Ouattara et ses partenaires redonnent le sourire à 20 enfants démunis
Publié le lundi 26 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Santé
© Présidence par Zamblé
Santé : La Première Dame a présidé au lancement du Plan national 2012-2014 de l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH
Mardi 13 novembre 2012. Abidjan, Espace CRRAE-UMOA. La Première Dame, Mme Dominique Ouattara préside la cérémonie de lancement du Plan National d’élimination de la Transmission Mère-Enfant du VIH


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le projet humanitaire conduit par la Fondation Children of Africa et ses partenaires que sont la Société ivoirienne de chirurgie plastique reconstructrice esthétique et réparatrice (SICPRER) et l’ONG française Chaîne de l’Espoir passent à la phase pratique. A partir de ce lundi 26 novembre jusqu’au 30 novembre 2012, à l’Institut de chirurgie reconstructrice de l’Université de Félix Houphouët-Boigny, dirigée par le Pr Henri Assé, une vingtaine d’enfants démunis atteints de certaines pathologies graves du visage subiront des interventions chirurgicales pratiquées par des médecins chevronnés de renommée mondiale en matière de chirurgie plastique et esthétique. Au cours d’une conférence de presse, le vendredi 23 novembre 2012, au siège de la Fondation Children of Africa, à Cocody, Dr Ali Bourji, président de la SICPRER a salué l’exécution de ce projet humanitaire, mûri depuis deux ans par la Première dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara et ses partenaires. «C’est l’heureux aboutissement d’un projet humanitaire. C’est un projet de prise en charge gratuite de personnes démunies atteintes de pathologies cervico-faciales et autres malformations, nécessitant une chirurgie réparatrice», a expliqué Dr Ali Bourji. Pour cette première mission humanitaire en Côte d’Ivoire, Children of Africa et la SICPRER ont fait appel, en plus des professionnels locaux, à d’éminents plasticiens européens. Ce sont : Pr Dominique Martin, professeur des universités en chirurgie plastique, Dr Angel Emparanza, Dr Mathieu Beustes-Stefanelli de l’ONG La Chaîne de l’Espoir et Anne-Claire Laurent. «La Fondation Children of Africa a été sollicitée, la SICPRER également, mais pour cette première mission exploratoire, nous allons faire des interventions sur une vingtaine d’enfants», a révélé Dr Bourji. «Les pathologies que nous traiterons sont les malformations congénitales faciales (bec-de-lièvre), les Norma, les séquelles de brûlure. Nous voulons solutionner des problèmes qui peuvent être solutionnés, mais nous ne sommes pas des magiciens», a fait remarquer le Pr Dominique Martin. Selon lui, l’avenir, au-delà d’être dans le regard de l’enfant, se trouve dans l’enfance. «C’est pourquoi je prends plaisir, depuis 20 ans, à travailler dans des missions humanitaires», a-t-il précisé. La directrice pour la Côte d’Ivoire de Children of Africa, Nadine Sangaré, au nom de Mme Dominique Ouattara, présidente-fondatrice de l’ONG, a apprécié l’initiative de la SICPRER et traduit l’engagement de la fondation Children of Africa pour la réussite de cette première mission de portée humanitaire, qui s’inscrit, selon elle, «dans la droite ligne» des interventions de Children of Africa. «Nos principaux axes d’intervention sont le social, l’éducation, la formation et la santé. Cette année, nous avons lancé un grand projet, celui de la construction de l’Hôpital mère-enfant de Bingerville, dont la pose de la première pierre aura lieu très bientôt», a-t-elle révélé.

Olivier Dion

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment