Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3251 du 30/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Société

Université de Cocody : Les agents posent leurs difficultés
Publié le vendredi 30 novembre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Enseignement
© Ministères par DR
Enseignement supérieur: l`Université Félix Houphouët-Boigny prépare la rentrée académique 2012-2013
Lundi 24 septembre 2012. Abidjan. Campus de Cocody. Réunion publique dirigée par la présidente Ly Ramata de l`Université Félix Houphouët-Boigny en vue de préparer la rentrée académique 2012-2013


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le personnel administratif et technique de l’université Houphouët Boigny, membre du Syndicat national du personnel administratif et technique de l’enseignement supérieur (Synapates) était réuni, hier, au campus de Cocody, pour faire le point des sujets ayant trait à sa corporation. Atsê Cyrille, secrétaire général, section campus de Cocody dudit syndicat, a passé en revue avec ses camarades, les questions liées aux heures supplémentaires des agents, les primes d’intéressement, les problèmes de transport, de restauration…et bien d’autres à l’ordre du jour de cette rencontre, la première après 18 mois de fermeture de l’université. Sur les primes d’intéressement, les agents ont souhaité que les arriérés soient payés ainsi que les primes du dernier trimestre allant du mois d’octobre à décembre. Certains vont de 7 mois à 4 mois et datent de 2011. Avec le départ nouveau, nombreux sont les avantages du personnel administratif qui vont disparaître-a-t-on appris. Pour le personnel, «il n’est pas normal que nous soyons des agents et ne bénéficions pas d’avantages dus à notre rang. Notamment pour la formation et les cas sociaux.» Atsê Cyrille soutient que les discussions se poursuivent avec la présidente de l’université sur ces sujets brûlants. «Au niveau de la restauration, les deux restaurants que compte le campus ne sont pas à nos bourses, les coûts des mets varient entre 1000f et 4.000» ont dénoncé les agents.
JEAN PRISCA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment