Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Région

Alors que la libéralisation n’est pas encore effective : Savanes Rtv fonctionne toujours à Korhogo
Publié le vendredi 30 novembre 2012  |  LG Infos




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les populations de Korhogo (Nord de la Côte d’Ivoire) ne sont pas contentes de la situation audiovisuelle dans leur ville. Depuis plus de 20 mois que la réunification officielle du pays a été annoncée, elles semblent toujours vivre dans une Côte d’Ivoire divisée. Le symbole de la division, la question des médias que sont la télévision et de la radio nationale, obtenus dans les foyers, que grâce à des paraboles. «Pour avoir la Rti1, il faut disposer de parabole. Pendant ce temps, Srtv (Savanes radio et télévision) fonctionne sans problème sur les écrans. Nous avons des programmes dont le contenu n’a généralement rien à voir avec ce qui se passe au sud du pays. Comme si Korhogo est un pays dans un autre», a expliqué un habitant de Korhogo de passage Abidjan cette semaine. Pourtant, en janvier dernier, il était annoncé, que cette station de télévision et de radio, mise en place pendant la décennie de crise en Côte d’Ivoire, avait cessé de diffuser ses programmes. La Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), qui n’a pas encore annoncé la libéralisation et rendu publique la liste des nouveaux concessionnaires de fréquences de télévision, est certainement mieux placée pour donner de plus amples explications aux populations des Savanes sur cette situation qu’elle tolère, à la surprise générale des observateurs. Si la Srtv constitue un autre démembrement de la Rti, autant en informer le peuple pour certainement la rebaptiser Rti3 ou Rti Korhogo. Dans le cas contraire, elle devra tout mettre en œuvre pour interrompre définitivement les programmes de cette télévision pirate.
Kanigui Sékongo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment