Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Pour la première fois, Ado s’explique : « Voici pourquoi j’ai débarqué Ahoussou »
Publié le samedi 1 decembre 2012  |  Le Democrate


Alassane
© Présidence par DR
Alassane Ouattara dans le Zanzan: le meeting de Bouna
Mardi 27 novembre 2012. Bouna. Dans le cadre de sa visite d`Etat dans le Zanzan, le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara est accueilli dans la ferveur à Bouna


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de la République s’est exprimé pour la première fois sur les rasions du débarquement du Premier ministre Ahoussou Jeannot et de son équipe, le mois dernier. « Quand un gouvernement n’arrive pas à passer ses projets de loi dans un parlement où il est majoritaire, c’est qu’il y a une crise de confiance entre les députés et l’Exécutif. Dans ce cas, cette équipe gouvernementale doit démissionner. C’est la décision que j’ai prise. Des précédents de ce type ont déjà existé dans des démocraties occidentales », a expliqué Alassane Ouattara, lors de la conférence de presse de fin de tournée, hier, en la résidence présidentielle à Bondoukou. Le chef de l’Etat s’est voulu formel : « le Premier ministre Ahoussou Jeannot a été loyal avec moi; je n’ai rien à lui reprocher; il a bien travaillé et n’a pas démérité. Mais comprenez que nous sommes dans une coalition au pouvoir. Pensez un seul instant que le Rdr n’était pas majoritaire au Parlement, cela voudrait dire que ce projet de loi aurait été bloqué par le Pdci et l’Udpci. Ahoussou aura d’autres fonctions ».
« Je ne changerai pas ce gouvernement »
Alassane Ouattara a réitéré devant les journalistes, sa volonté et sa détermination à travailler pour servir les Ivoiriens : « il ne me reste plus que trois ans pour honorer les engagements que j’ai pris avec le peuple ivoirien et pour réaliser les objectifs que je me suis fixé », a-t-il précisé. Sur la question du transfèrement de Simone Gbagbo à la Haye, sur demande de la Cour pénale internationale, Alassane Ouattara a précisé que le gouvernement examine le dossier. Justifiant la réduction du nombre de portefeuilles dans l’actuel gouvernement, dirigé par Kablan Duncan, ainsi que les critères de désignation de ses membres, le chef d’Etat a expliqué que cela répond à des soucis de performance, d’expérience et d’efficacité. « Je ne changerai pas de gouvernement jusqu’à la fin de mon mandat. Toutefois, je reste ouvert au dialogue avec l’opposition. Les attentes de nos compatriotes sont grandes et nous devons nous y concentrer, afin de leur apporter le bonheur et relancer le développement de notre pays », a insisté le président Ouattara. Intervenant sur la question centrale des procès des présumés coupables des exactions commis pendant la crise post électorale, le chef de l’Etat a fait les précisions suivantes : « tous ceux qui ont perpétré des atrocités pendant cette période, seront jugés et je ne ferai pas de geste avant que la justice ait finit son travail ».
« Je veux réussir ce mandat »
Pour finir, le chef de l’Etat a, une fois encore, appelé ses compatriotes au travail et au pardon. « Je veux construire mon pays. Les grands chantiers ouverts, seront réalisés. Je veux réussir ce mandat, c’est pourquoi, dès la semaine prochaine, je me rends en Europe pour boucler les dossiers de financement de mon programme. Déjà, je vous annonce que nous allons obtenir la semaine prochaine, 11000 milliards de nos francs dans le cadre de ce programme », a conclu le président Ouattara. Notons qu’avant cette rencontre avec la presse, il avait animé le matin, un gros meeting au stade Ali Timité de Boudoukou, au cours duquel, il a offert plusieurs dons dont, et présenté les 43 véhicules de type 4X4 destinés au corps préfectoral et aux services décentralisés de l’administration dans le Zanzan. Le président de la République a quitté la « ville aux mille mosquées », mettant ainsi fin, à une grande tournée de quatre jours, au cours de laquelle, il a visité les neuf départements de ce district.

T.Guy
(Envoyé spécial dans le Zanzan)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment