Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Des jeunes s’engagent dans la vulgarisation de la culture de l’oignon à Bouaflé
Publié le samedi 1 decembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Bouaflé - Des jeunes de la Marahoué s’engagent dans la vulgarisation de la culture de l’oignon dans la région.
Lors d’une journée organisée vendredi en présence des autorités et des membres de la plate-forme de services (PFS) de Bouaflé, le président du groupement des producteurs d’oignons à bulbes de la Marahoué (GJPROMA), Fofana Adama, a annoncé la disponibilité de sa structure à aider les jeunes à produire et à commercialiser l’oignon à bulbes pour répondre aux besoins de la population.
Le président Fofana Adama, déplorant que la culture de l’oignon soit délaissée dans la Marahoué au profit des cultures pérennes, a exhorté la jeunesse de Bouaflé à s’intéresser à l’oignon dont la période de vente intervient six mois après sa mise en terre.
"Nous ne voulons plus que la Côte d’Ivoire dépende de l’extérieur dans la production et la culture de l’oignon", a-t-il fait savoir, lançant un appel aux autorités présentes afin qu’elles trouvent des partenaires crédibles pour que le projet soit un succès.
Le sous-préfet de Bouaflé, Bossé Zogbré, a salué l’initiative du groupement et l’a encouragé à produire de l’oignon en quantité suffisante, afin d’attirer l’attention des investisseurs.
"Je vous demande de redoubler d’effort, afin que la Côte d’Ivoire ne soit plus dépendante de l’oignon de l’extérieur", s’est-il adressé aux jeunes, rappelant l’importance des cultures vivrières dans l’alimentation des ivoiriens.
La journée, dont le but est de promouvoir la culture des maraichers, notamment l’oignon dont la filière est, selon les organisateurs, très porteuse, a été marquée par l’investiture du nouveau bureau de GJPROMA fort d’une vingtaine de membres.
L'oignon se cultive de septembre à avril et son cycle pour la récolte est de 150 à 160 jours. Son besoin en semence est de cinq kg à l'hectare et son rendement est de 35 à 40 T à l'hectare, indique-t-on.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment