Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Lutte contre la cherté de la vie : Les dossiers chauds qui attendent Billon
Publié le lundi 3 decembre 2012  |  Le Nouveau Consommateur Hebdo


Relance
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Relance économique: le forum d`affaires franco-ivoirien s`ouvre en présence du premier ministre.
Lundi 15 octobre 2012. Abidjan. Hotel Ivoire.Les différents partenaires du premier évènement officiel de promotion des échanges économiques entre la France et la Côte d`Ivoire animent un point de presse. Photo: Jean-Louis Billon, président de la Chambre de commerce et d`industrie de Côte d`Ivoire.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les populations de Côte d’Ivoire avaient fondé beaucoup d’espoir en Dagobert Banzio, l’ex-Ministre du commerce, dans le cadre de la lutte contre la vie chère. Au moment où il cède son fauteuil à son successeur, le bilan de ses actions à la tête de ce département ministériel reste mitigé aux yeux de la population, surtout en matière de réduction du coût de la vie. Le ministre sortant ne dit pas autre chose en affirmant qu’il est « …globalement satisfait… », parlant de l’application effective des mesures concernant la baisse des prix de certains produits tels que le riz, la viande, le sucre, et autres etc. Des actions ont certes été menées mais beaucoup reste à faire et tous les regards et espoirs sont à présent tournés vers le nouveau ministre du commerce. Au sujet du riz par exemple, les populations attendent du nouveau ministre des actions de terrains plus vigoureuses qui permettront aux ménages de bénéficier effectivement des mesures de réductions arrêtées par le gouvernement. C’est peu dire que d’affirmer que les attentes des marchés populeux d’Abobo, de Yopougon, de Koumassi et autres sont grandes. C’est dans ces marchés en effet, que les boutiquiers refusent généralement d’appliquer les mesures relatives à la baisse du prix des produits. C’est donc sur ces quartiers que le Ministre BILLON devra mettre l’accent et passer sans plus attendre à la phase répressive, après la sensibilisation menée par son prédécesseur. Le compte à rebours doit donc commencer dans les quartiers de ces communes, pour les commerçants qui ont même osé augmenter le prix du riz en dépit des mises en garde des autorités ministérielles. Le moins donc que l’on puisse dire est que le successeur de Banzio a plusieurs dossiers chauds sur sa feuille de route. La question que tous se pose à présent est de savoir si le ministre Jean-Louis Billon a plus de chance, là où son prédécesseur Dagobert Banzio a connu moins de succès ? En tout état de cause, le tout bouillant président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-ci) devra désormais négocier avec ses ex-homologues opérateurs économiques pour redonner au panier de la ménagère la taille et le poids qu’il n’aurait jamais dû perdre. Réussira-t-il ? L’avenir nous le dira. Comme le disent les anglophones, ‘‘ wait and see’’. Akwaba Monsieur le ministre. Tous nos vœux de succès vous accompagnent.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment