Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Deux morts dans de nouvelles fusillades entre les FRCI et des inconnus à Bonoua
Publié le jeudi 6 decembre 2012  |  AIP


Sécurisation
© Ministères par BIPA
Sécurisation du territoire national: le général Bakayoko renforce son dispositif
Face à la résurgence des attaques menées contre les FRCI par des mercenaires, miliciens et bandits de grand chemin, le Général de Corps d`Armée, Chef d’État-major Général des FRC Soumaïla Bakayoko a entrepris une tournée nationale de renforcement des dispositifs sécuritaires de San-Pedro à Abengourou. Les autorités militaires ont ainsi mis la main sur une bande qui projetait d`attaquer la cité portuaire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bonoua, De nouvelles fusillades ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi entre les forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et des inconnus armés à Bonoua (sud, 59 km Est d’Abidjan), faisant au moins 2 morts parmi les "individus suspects", a appris l’AIP jeudi de source sécuritaire locale.

Selon le capitaine Koua du commissariat de Bonoua, suite à un appel anonyme leur signalant la présence de "trois individus suspects" dans une villa Bégnéry extension de la ville, des éléments des FRCI, venus du côté de Grand- Bassam ont pris d’assaut ce lieu ; ce qui a occasionné une fusillade entre eux et les occupant de la maison.

L’un des suspects est mort sur les lieux, calciné par les flammes d’un incendie qui s’est emparé de la maison suite aux affrontements, quand un autre est mort des suites de ses blessures, lors de son transfert vers l’hôpital de Grand-Bassam, indique la même source, qui signale que le troisième suspect a réussi à s’enfuir.

Les FRCI ont saisi dans cette villa, quatre Kalachnikov, quatre grenades, un fusil SIGLE, des paires de rangers et une importante quantité de munition, a constaté l’AIP.

Le chef d’Etat Major de l’armée ivoirienne, le général de corps d’armée, Soumaïla Bakayoko, qui s’est rendu à Bonoua en milieu de matinée, a appelé les forces de l’ordre de la ville à la vigilance, laissant observer que " Bonoua est désormais considéré comme une zone rouge".

Cet incident intervient quelque trois mois après une série d’attaques perpétrées contre les FRCI par des assaillants dans diverses localités du pays dont Bonoua, ayant fait plus d’une dizaine de blessés.

(AIP)
tm

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment