Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4288 du 7/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Ali Ouattara (Ci-Cpi) : « Il faut que les victimes soient rétablies dans leurs droits »
Publié le vendredi 7 decembre 2012  |  Notre Voie


Crise
© Reuters par DR
Crise post-électorale : Manifestation de rue à Abobo après l`assassinat d`une dizaine de femmes par les forces armées pro-Gbagbo
Jeudi 3 mars 2011. Abidjan. Photo: des jeunes gens sur les traces du sang des six femmes tombées sous les balles des forces armées pro-Gbagbo


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

« La Ci-Cpi, soucieuse de la protection et de la défense des droits humains, consciente que la CPI peut mettre fin à l’impunité, sanctionner les auteurs des crimes les plus graves et surtout ramener la paix durable à travers une justice indépendance et impartiale, à toujours œuvré depuis la crise militaro-politique de 2002, pour que les milliers des victimes de cette guerre soient rétablies dans leurs droits ». Ali Ouattara, président de la Coalition ivoirienne pour la Cpi (Ci-Cpi), a dit la volonté de sa structure à lutter pour la défense des droits de l’ensemble des victimes de la crise postélectorale, mercredi, à l’ouverture d’un séminaire de formation à l’intention des animateurs des radios de proximité, à la CERAO, sise à Cocody. Il a soutenu, que l’impunité est l’une des principales causes de violences physiques, armés, sexuelles et verbales. «L’impunité d’aujourd’hui est le crime de demain. L’impunité est un encouragement à la récidive », a-t-il soutenu. Evoquant le séminaire, il a souligné que le projet a pour objectif de contribuer à l’avènement d’un Etat de droit en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il fait savoir qu’à cette rencontre, les animateurs des radios de proximités seront instruits aux normes des droits humains afin de leur permettre d’être mieux armés pour éduquer et sensibiliser les populations . A cet égard, plusieurs communications sont inscrites au programme. Au total, 30 participants prennent part aux travaux. Parmi 23 viennent de l’intérieur du pays. 7 proviennent des radios d’Abidjan.
C.E

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment