Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Soir Info N° 5465 du 8/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Journée internationale de lutte contre la corruption / Méité Sindou (SNGRC) : «Le Chef de l’Etat nous a demandé de déclencher la guerre contre la mauvaise gouvernance»
Publié le samedi 8 decembre 2012  |  Soir Info


Bonne
© Abidjan.net par Atapointe
Bonne gouvernance: Méité Sindou reçoit Chantal Uwimana, directrice régionale Afrique de Transparency International
Vendredi 07 décembre 2012. 2 Plateaux les Vallons. Dans le cadre de la lutte contre la corruption, le Secrétariat national à la gouvernance et au renforcement des capacités avec à sa tête Meité Sindou a reçu en audience Madame Chantal Uwimana, directrice régionale Afrique de Transparency International


 Vos outils




Le 09 décembre de chaque année est consacré à la lutte contre la corruption dans le monde. La Côte d’Ivoire qui, par le passé, semblait s’inscrire en marge de cette célébration s’apprête, à travers le Secrétariat national à la gouvernance et au renforcement des capacités, à commémorer avec faste cet évènement. Hier, le Secrétaire national à la Gouvernance, Méité Sindou a accordé une audience à la Directrice régionale-Afrique de Transparency international, Chantal Uwimana, au cours de laquelle la question de la corruption a été largement débattue. Cette audience intervient quelques jours seulement après la publication de l’indice de perception de la corruption par Transparency international. C’est un classement évaluant 176 pays en fonction de la perception du niveau de corruption affectant leurs administrations publiques ainsi que les classes politiques. Dans ce classement, la Côte d’Ivoire fait un bond remarquable. Elle est passée de la 154è à la 130è place des pays les plus corrompus dans le monde. Au Secrétariat national à la gouvernance et au renforcement des capacités, l’on est conscient de ce qu’en dépit de cette progression, le pays demeure dans une zone rouge où la corruption reste un obstacle au développement intégral et durable. Intervenant sur la question Méité Sindou a indiqué que «le Chef de l’Etat, a fait de la question de la lutte contre la mauvaise gouvernance un impératif pour lequel, il nous a demandé de déclencher la guerre contre la corruption qui est la conséquence de la mauvaise répartition des ressources publiques». Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de Bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption, le SNGRC a élaboré trois grands axes dont le renforcement du cadre juridique et institutionnel de la gouvernance, l’élaboration de documents de planification stratégique en matière de reforme et de renforcement des capacités dans divers secteurs et la mise en œuvre de programme et projet avec l’appui financier et technique des partenaires au développement. Mais Méité Sindou reconnait que la lutte contre la corruption ne sera efficace que si une évaluation des moyens est faite…

COULIBALY Vamara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment