Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3915 du 8/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

CAFOP de Man : Les étudiants et le personnel sommés de quitter leur site provisoire
Publié le samedi 8 decembre 2012  |  Le Patriote




 Vos outils




Ils ont jusqu’au lundi 10 décembre pour évacuer les lieux. Eux, ce sont les 132 instituteurs stagiaires, la quarantaine d’enseignants et le personnel administratif du CAFOP qui occupent une école au sein du groupe scolaire Péraldi, à Man, à titre provisoire depuis décembre 2011 où le CAFOP à rouvert ses portes fermées à la suite de la crise de 2002. L’information a été donnée le 06 décembre dernier au directeur de l’établissement par le DREN, Coulibaly Tiémoko Emmanuel. La raison : l’UNICEF qui a réhabilité le groupe scolaire veut procéder à la remise officielle des bâtiments réhabilités aux autorités éducatives le 15 décembre prochain. « Ce n’est qu’hier que nous avons été informée de la décision par le DREN. On ne sait pas où trouver un bâtiment qui pourrait accueillir tout ce monde », a indiqué le directeur du CAFOP, Kouamé. Le DREN que nous avons pu joindre au téléphone, ce vendredi 07 décembre, s’est dit préoccupé à ‘‘trouver un bâtiment d’accueil’’. « Je suis en ce moment même sur le terrain, à la recherche d’un site d’accueil », a-t-il fait savoir. Une décision qui arrive au moment où les cours ont débuté, risque de perturber fortement les cours. Et fait planer dangereusement le spectre d’une année blanche. Mais le DREN lui n’entend pas les choses de cet œil. « Nous avons espoir que nous allons trouver un bâtiment. Si c’est fait, nous allons rattraper le retard que nous avons mis », s’est il voulu rassurant. Faut il le rappeler, le site du CAFOP logé au quartier Doyagouiné, n’est plus fonctionnel car ayant fait l’objet de pillage pendant la crise de 2002. A la faveur de sa réouverture l’année dernière et attendant sa réhabilitation, c’est le groupe scolaire Péraldi qui a ouvert ses bras aux étudiants et au personnel d’encadrement à titre provisoire. Pour que la rentrée soit effective, c’est une école entière qui a été cédée aux arrivants. Les élèves eux ont été répartis dans les autres écoles du groupe scolaire. Le directeur du CAFOP souhaite toutefois qu’on leur « laisse achever l’année académique ». A l’en croire, la réhabilitation du CAFOP est prévue pour 2013.
Rahoul Sainfort (Correspondant)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment