Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2709 du 8/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Développement local / Infrastructures routières : Le Président Ouattara amorce le développement de la région du Béré
Publié le samedi 8 decembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Paris
© Présidence par Seibou
Paris : Le président de la République SEM Alassane Ouattara a reçu les ambassadeurs Africains en France
Mercredi 5 décembre 2012. France. Ambassade de Côte d`Ivoire à Paris. Le président Alassane Ouattara reçoit les ambassadeurs Africains


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La grande région du Béré est en chantier. Des travaux de reprofilage des voiries sont en cours. En somme, près de 500 Kms de routes sont concernés par ces travaux. C’est est une initiative de l’Union Européenne (UE) et du programme national ivoirien.

La région du Béré comprend les départements de Mankono, Zuénoula, Séguéla. Longtemps enclavée, elle n’a pu se développer. Aujourd’hui, grâce aux sollicitations des uns et des autres, cette partie de la Côte d’Ivoire emprunte la voie du développement. Il s’agit des travaux de bitumage et de reprofilage des axes routiers : Mankono-Kongasso, Dianra sous-préfecture, Mankono- -Séguéla, Mankono- Tiéningboué, Tiéningboué-Konahiri, Bouandougou-Dianra village. L’objectif étant de faciliter le trafic routier, faciliter les échanges commerciaux entre toutes ces localités. Jusque-là, rallier Bouaké à Mankono, ville distante de 160 Km, est un parcours de combattant, il faut 5 heures en véhicule, en raison du mauvais état de la route. Aussi la voie Mankono- Kongasso, distante de 30 Kms était devenue impraticable. Au point qu’il faut passer au moins 1 heure et demie pour rallier ce tronçon. Aujourd’hui, les populations vont être soulagées. Mankono retrouvera sa place de chef lieu de département. Bien que celles-ci se réjouissent de cette première initiative, il n'en demeure pas moins qu'il existe encore des préoccupations au sein des habitants.

Les attentes des populations

Mankono et sa circonscription retrouvent le développement et sa place de ville-carrefour, comme l’indique, le directeur départemental du ministère des Infrastructures économiques, M. Soro Zana. «Mankono est l’un des rares chefs-lieux de région qui n’a pas de route bitumée. Nous pensons que Mankono mérite au moins d’avoir un accès bitumé. Une traversée bitumée. Sinon plusieurs traversées bitumées. Il y a deux grandes traversées. Qui sont Tiéningboué-Mankono à Séguéla. Et Zuénoula, Mankono- Dianra, jusqu’à Boundiali. Nous souhaiterions avoir cette traversée bitumée». Cela fera beaucoup de bien à la région du Béré à Mankono qui est le chef lieu de la région. C’est notre souhait». Cependant, Soro Zana soutient que le bitumage est un autre programme qui demande beaucoup plus d’investissements. Tout de même, il garde la foi que ce sera chose faite dans les années à venir. Même son de cloche pour Fofana Inza qui déplore les conditions difficiles d’acheminement des produits vivriers. «Nous avons de grandes difficultés à évacuer nos produits. A cause du mauvais état de la route, les camions ne peuvent pas venir jusqu’à nous pour prendre nos productions d’anacarde. Mais avec ce profilage lourd que le président de la République nous fait bénéficier, nous pensons pouvoir évacuer au plus vite, nos produits». Aussi, la visite du président de la République dans cette région tient-elle à cœur ces populations. Pour Adama Dosso, ‘’ce sera une occasion pour les populations d’exprimer «les réalités» du terrain’’.
Bosco de Paré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment