Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2709 du 8/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Sport

En visite à L’Intelligent d’Abidjan / Bénoit Comoé, Coordonnateur du projet EDH par des médias aux journalistes : ‘‘Maintenez le cap pour une société ivoirienne respectueuse des droits de l’homme’’
Publié le samedi 8 decembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Une délégation d’activistes des droits de l’Homme, membres d’Amnesty international et de la LIDHO, ayant exécuté de septembre 2008 à septembre 2012 le micro-projet Education aux droits humains par les médias en Côte d’Ivoire, conduite par M. Benoit Yao Comoé, Coordonnateur national, était le vendredi 7 décembre 2012 au siège de l’Intelligent d’Abidjan sis à Angré. Objectif : féliciter les responsables de la rédaction pour avoir autorisé des articles développant des thématiques sur les droits socio-économiques et culturels. Et maintenir le cap pour la construction de l’état de droit.

«Nous voulons des journalistes nouveaux qui traitent des thématiques liées à la connaissance et à la compréhension des droits de l’Homme à partir des instruments juridiques nationaux et internationaux. C’est pourquoi ce micro-projet qui vise à faire du journaliste un agent de transformation qualitative des sociétés, a été initié. Dans son exécution en Côte d’Ivoire, nous avons noté une contribution appréciable de l’Intelligent d’Abidjan à travers son journaliste Traoré Tié. Nous sommes là pour remercier les dirigeants qui nous ont ouvert leurs colonnes et qui ont permis au journaliste-point focal d’orienter sa plume sur des thématiques qui, pour nous, sont essentielles à la construction d’un Etat de droit », a situé d’emblée le Coordonnateur Yao Comoé. Qui avait à ses côtés Ismaila Kangohé, Porteur de projet à Amnesty international et Benoit Kouassi de la Lidho (Ligue ivoirienne des droits de l’Homme). Puis, il a plaidé pour un maintien du cap. Afin que les plumes de l’Intelligent d’Abidjan demeurent au service de la reconstruction de l’harmonie sociale. «Toutes les thématiques développées dans les différents articles des journalistes ayant participé à ce projet qui a pris fin en septembre 2012, ont permis la prise de certaines décisions gouvernementales. En outre, pendant l’exécution du projet, que ce soit lors des formations ou des sessions de restitution, nous avons noté une cohésion entre les journalistes de différentes lignes éditoriales opposées qui achève de convaincre que le retour de l’harmonie entre les Ivoiriens est possible autour du respect des droits de l’Homme. C’est pourquoi, vous devez maintenir le cap surtout qu’au bout se trouve l’avènement d’une société ivoirienne respectueuse des droits humains, d’une société démocratique et d’un véritable Etat de droit», a-t-il plaidé. Répondant à cette doléance, le directeur de publication Touré Youssouf et le rédacteur en chef, Maxime Wangué, se sont montrés rassurants : «Entendre que le point focal a été très apprécié, nous honore. Nous saluons votre démarche et sommes prêts à poursuivre la collaboration. Et même à nous appuyer sur votre expérience en matière de promotion et de défense des droits de l’Homme», ont-ils répondu aux hôtes de l’IA. Notons qu’un diplôme de reconnaissance a été décerné à l’Intelligent d’Abidjan pour sa contribution au projet EDH par les médias.
MTT

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment