Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Sport

Présidence de la CAF : la candidature d`Anouma invalidée
Publié le lundi 10 decembre 2012  |  Jeune Afrique


Football
© Abidjan.net par Prisca
Football : le nouveau coach des Eléphants, Sven Goran Eriksson à Abidjan
Mardi 11 mai 2010. Abidjan. De l`aéroport au siège de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), l`akwaba à Eriksson. Photo: le président de la FIF, Jacques Anouma


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La candidature de Jacques Anouma à l’élection de la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) a été rejetée, lundi 10 décembre, par la commission électorale de la CAF réunie au Caire, en Égypte. Mais l'Ivoirien ne jette pas l'éponge pour autant.

À moins d’un coup de théâtre de dernière minute, l’Ivoirien Jacques Anouma ne pourra pas se présenter à l’élection de la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) prévue le 10 mars à Marrakech, au Maroc. Après des délibérations sur les candidatures, lundi 10 décembre au Caire, siège de la CAF, Hicham El Amrani, le secrétaire général, a été très lapidaire. « En vertu des nouveaux textes, la liste retenue pour la présidence de la CAF est celle d’Issa Hayatou », l’actuel président de l'institution, a-t-il annoncé.

Une décision qui n’est pas une vraie surprise. Le 3 septembre dernier, réuni en congrès extraordinaire aux Seychelles, la CAF a adopté par 44 voix pour sur 51 (6 contre et une abstention), suite à un vote à main levée, une motion proposée en août dernier par Mohammed Raouraoua, président de la Fédération algérienne. Laquelle prévoyait notamment que tout candidat souhaitant briguer le poste de président devait être « membre du comité exécutif », ou ait occupé cette fonction par le passé. Ce qui n’était pas le cas pour l’ivoirien. « Jacques Anouma ne baissera pas les bras. Nous allons utiliser toutes les voies de recours. Nous étudions les dispositions à prendre pour attaquer cette décision qui ne grandit pas le football africain », explique un soutien d'Anouma qui a requis l’anonymat.

Nouveau recours devant le TAS
... suite de l'article sur Jeune Afrique

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment