Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Mali : La Cédéao condamne les "agissements" des militaires
Publié le mardi 11 decembre 2012  |  AFP


Audiences
© Présidence par Aristide
Audiences du Chef de l’Etat: le Président Alassane Ouattara a reçu le président de la Commission de la CEDEAO, M. Désiré Kadré Ouédraogo
Mardi 17 avril 2012. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara a reçu le président de la Commission de la CEDEAO, M. Désiré Kadré Ouédraogo


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - La Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cédéao) a condamné mardi les "agissements" des militaires au Mali après la démission forcée du Premier ministre Cheick Modibo Diarra, et réclamé la mise en place d`un gouvernement "représentatif" et "inclusif".

"La Cédéao a appris avec beaucoup de préoccupation les événements qui ont conduit à la démission du Premier ministre Cheick Modibo Diarra", a déclaré à Abidjan le président de la commission de cette organisation, Désiré Kadré Ouédraogo.

"La Cédéao condamne tout agissement, en particulier celui de militaires, contre toute personnalité de la transition" au Mali, a-t-il ajouté après un entretien avec le chef de l`Etat ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Cédéao.

Cheick Modibo Diarra a annoncé à l`aube sa démission et celle de son
gouvernement après avoir été arrêté par une vingtaine de militaires, dans la nuit, sur ordre du capitaine Amadou Haya Sanogo, chef de l`ex-junte qui avait renversé le président Amadou Toumani Touré en mars.

L`ex-chef du gouvernement est en résidence surveillée à son domicile à
Bamako, selon sa famille.

"Nous tenons ceux qui entraveraient ses mouvements pour responsables de sa sécurité", a déclaré à l`AFP le président de la commission de la Cédéao.

"Toute autorité découle du président (malien) par intérim Dioncounda
Traoré", "seule autorité légitime reconnue comme telle par la Cédéao, par l`Union africaine et par toute la communauté internationale", a insisté M. Ouédraogo.

La Cédéao "réaffirme son soutien au président par intérim et l`exhorte à prendre d`urgence les mesures nécessaires pour la mise en place d`un
gouvernement représentatif, inclusif", a-t-il poursuivi.

Ce gouvernement devra "poursuivre l`oeuvre de sortie de crise et rassembler les Maliens autour de l`essentiel: la restauration de l`intégrité territoriale et de l`unité du pays, le démantèlement des réseaux terroristes qui occupent le Nord et l`organisation d`élections transparentes, justes et inclusives à la fin de la période de transition", a-t-il conclu.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment