Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

RDR-Issia/ Course au fauteuil de maire : les dossiers de Trazéré Célestine en route pour la rue Lepic
Publié le jeudi 13 decembre 2012  |  Partis Politiques


Elections
© Partis Politiques par DR
Elections municipales : l`honorable Trazéré Célestine investie par la population d`Issia
Trazéré Célestine, un vecteur de cohésion sociale et un agent de développement en course pour un Issia émergent, a déposé sa candidature mardi 11 décembre 2012


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Soldat d’Alassane Ouattara dans le Haut-Sassandra, l’honorable Trazéré Olibé Célestine veut la tête d’une entité de développement local pour mettre en œuvre ses « solutions contre la précarité et la léthargie ». Un pas décisif a été posé dans ce sens le mardi 11 décembre 2012. Jour de dépôt de son intention de candidature à la candidature du Rassemblement Des Républicains (RDR), son parti, au prochain scrutin municipal.

Candidate désormais déclarée aux municipales du 24 février 2013, Mme Trazéré Célestine voulait déposer sobrement son dossier de candidature. Mais, ses partisans issus des associations communautaires Bété, Baoulé et Malinké de la commune d’Issia, tout comme de milliers de militants du RDR de la cité du Rocher, acquis à sa cause, en ont décidé autrement. Par leur mobilisation, c’est une journée d’effervescence que la ville a connue le mardi dernier. Tout a débuté par un accueil triomphal à Lagoguhé, son village natal à moins de dix kilomètres d’Issia. Idem dans le village voisin, une dizaine de minutes plus tard qui est celui d’un des challengers à la course au fauteuil de maire d’Issia en l’occurrence Mme Ginette Ross. Qui, tout comme ‘’sa fille’’ Trazéré’’ est issue du canton Boguhé, qui comprend 45 villages de la commune d’Issia. Soit plus d’un tiers de la population électorale.

Une osmose collective qui a remué Issia pour le triomphe….

Au terme de chants et de danses, celle qui fait office de favori à ce scrutin eu égard à son parcours politique ascendant et à sa proximité avec les chefs de communautés tant autochtones qu’allogènes ainsi que les associations des trois grandes communautés de la zone, met le cap sur Issia. Où déjà à Séruguhé, au corridor d’entrée de la ville, une marée humaine se rue sur le cortège. Au désarroi des hommes de sécurité dubitatifs et débordés face à une mobilisation inattendue. « Le peuple d’Issia m’a réclamé, je suis là pour répondre à son appel de développement et de cohésion», lance l’honorable Trazéré. Avant de descendre dans l’arène de cette osmose collective dans laquelle se mélangeaient les chants et les danses Bété, Baoulé et Malinké. Rendant la tâche par moments difficiles à ‘’leur mentor’’ qui ne savait plus quelle danse suivre. Tant le mélange ‘’N’Zassa’’ avait pris le dessus sur la haine, l’adversité et l’animosité du passé. « Nous nous sommes détruits par la haine hier. Or, que c’est beau aujourd’hui de s’enrichir par l’amour, la fraternité, la solidarité et porter ensemble dans nos différences et nos diversités l’idéal de développement. Ma candidature suffit à faire chanter et danser ensemble Bété, Baoulé, Malinké et autres. J’en suis comblée. Vous me donnez raison d’avoir acceptée de me porter candidate pour être ce maire qui réunit les diversités locales», s’est réjouie la femme-leader du Rocher. Trente minutes plus tard, la colonne composée de plus 50 véhicules de transport mobilisés pour la circonstance et la vingtaine de véhicules Personnel, fait son entrée sous les vivats des riverains admiratifs tombés sous le charme d’une mobilisation réussie. Qui n’ont pu s’empêcher de se rallier à la cause : accompagner l’honorable Trazéré dans les locaux de la commission technique électorale (CTE) du parti à la case verte d’Issia pour le dépôt de sa candidature. Parvenue à se soustraire du déferlement humain qui a ‘’remué’’ Issia, le temps de la présentation des civilités au nouveau préfet Effoly Benjamin, la candidate Trazéré, escortée par plusieurs chefs Bété, va prendre la tête de la procession à pied, de la Préfecture aux domiciles du Chef de la communauté Malinké Brahima Sangaré et l’Imam central Falikou Samassi. A qui, elle a confié ceci : «Si je veux être maire pour m’enrichir, que Dieu me chasse d’Issia. Mais si je suis là pour mettre mes relations, mon expérience et mes compétences de manager au service de la reconstruction de ma ville natale pour le bonheur des populations, si je suis là pour porter le développement de cette cité où aucune réalisation n’a été faite depuis plus de dix ans, où les défis de développement sont immenses, que Dieu m’aide». Puis, ce fut le chef suprême des Baoulé de bénéficier de la même démarche empreinte de respect et d’humilité, somme toute, appréciée à sa juste valeur.

D’une candidature, alternative crédible pour un Issia conquérant en pays bété

«Le fait qu’elle vienne là dans cette modeste demeure pour son rang social pour les bénédictions avant d’aller au combat, ne m’étonne guère. C’est une démarche d’humilité et de respect pour les parents. Or, je l’ai toujours dit, c’est dans le respect de l’autre surtout des anciens que la cohésion sera de retour. C’est dire qu’elle est sur la bonne voie. Surtout qu’ici, comme dans tout le Haut-Sassandra, la cohésion sociale est à reconstruire. Et sans un climat social sain, aucun projet de développement ne peut atteindre ses objectifs. Je la sais humble mais ma fille Trazéré présente le meilleur profil pour réunir les diversités locales que ce soit à Issia ou dans la région, autour de l’idéal du développement. C’est pourquoi nous accueillons avec ferveur sa candidature ici à Issia. Qui pour nous est bien modeste. Elle mérite plus que la mairie. C’est même pourquoi je n’ai aucun doute que la victoire sera au rendez-vous », a estimé ce leader communautaire. Même appréciation du côté de l’Imam Samassi. «Issia a besoin d’un maire qui porte en lui des valeurs d’agent de développement et de vecteur de cohésion intercommunautaire. Ces valeurs se retrouvent en Hadja Trazéré. J’ai vu passé plusieurs élus ici à Issia mais je n’en ai pas vu d’aussi disponible et dévoué pour les autres comme l’est Hadja Trazéré. Tu as des moyens et du cœur. Tu as donc mes prières et mes bénédictions pour que Dieu t’installe là où il y a ton bonheur pour continuer de faire ce que tu fais déjà si bien. A savoir mettre la joie dans le cœur des personnes vulnérables», a ajouté de son côté le guide religieux. Auréolée de ses appuis, l’honorable Trazéré s’est rendue à la CTE. Où, en l’absence du Secrétaire départemental Aly Sylla, elle a déposé comme prescrit par la direction du RDR, son dossier de candidature. « Le dossier est complet. Je me ferai fort de l’acheminer à la rue Lepic au siège du parti où le candidat qui défendra les couleurs sera choisi. Je vous souhaite bonne chance pour la suite », a indiqué le CTE Djibril Kamaté. A la satisfaction de milliers de partisans qui ont laissé éclater leur joie à travers des danses et des parades en ville. Signe prémonitoire de victoire.

Edgard Kouassi



Ils ont dit...

El Hadj Falikou Samassi, Imam central : «Je n’ai pas vu un élu aussi disponible et dévoué pour son prochain que l’est le Député Trazéré »

Les hommes de Dieu ne sont des hommes politiques. Ils sont donc pour tous les candidats. Mais, n’empêche qu’ils ont leur opinion sur tel ou tel autre prétendant à tel ou tel autre poste. La démarche de la candidate Hadja Trazéré qui m’a honoré en venant solliciter mes bénédictions à mon domicile m’amène à parler d’elle. Il faut savoir qu’Issia a besoin d’un maire qui porte en lui à la fois des valeurs d’agent de développement et de vecteur de cohésion intercommunautaire. Ces valeurs se retrouvent en Hadja Trazéré. Depuis plusieurs années, dans la discrétion et l’anonymat, elle donne la possibilité à des personnes sans moyens, qui n’ont jamais rêvé de se retrouver à la Mecque, d’aller faire le pèlerinage tous frais payés. Elle a fait partir pour le Hadj 2012 cinq personnes et j’ai eu de bons échos de ceux qui en ont bénéficié ici qui ont confié que chaque pèlerin a eu d’elle comme argent de poche 600.000 F. C’est dire qu’elle est disponible pour les autres. C’est vrai qu’elle réunit facilement trois communautés fortes à savoir les bétés, les baoulé et les malinké parce qu’elle y a son père, sa mère qui est de Daoukro et son époux qui est originaire de Séguélon. Mais pour moi, sa vraie force, c’est son humilité, son respect de l’autre et surtout sa bonté. Elle a du cœur. Et Dieu aime toujours ceux qui pensent à donner le sourire et le bonheur à leur prochain à la place des pleurs et des malheurs. J’ai vu passé plusieurs élus ici à Issia mais je n’en ai pas vu d’aussi disponible et dévoué pour les autres comme l’est Hadja Trazéré. Elle a des moyens et du cœur. Elle a donc mes prières et mes bénédictions pour que Dieu t’installe là où il y a son bonheur pour continuer de faire ce qu’elle fait déjà si bien. A savoir mettre la joie dans le cœur des personnes vulnérables»

Diomandé Ibrahim, président des secrétaires de section RDR : « L’aura d’agent de développement et de garant de cohésion sociale de Trazéré dépasse les frontières d’Issia »

C’est un jour nouveau qui se lève à partir d’aujourd’hui pour Issia et partant pour le Haut-sassandra avec le dépôt effectif de la candidature de Mme Trazéré. Qui, on ne le dira jamais assez, ne lésine ni sur les moyens ni sur les initiatives pour maintenir dynamique la flamme militante du RDR ici. Nous qui sommes avec elle sur le terrain, voyons son acharnement à préparer déjà la reconduction du Chef de l’Etat à travers des résultats concrets, visibles et palpables des solutions qui ont été vendues aux populations. Pour elle, le meilleur juge, ce sont les actions. Et non le vuvuzela politique par les paroles sans contenu pour se faire voir et sans jamais rien peser sur le terrain. Nous sommes soulagés par sa candidature. Issia est une cité méconnaissable qui a besoin d’un cadre consciencieux du développement pour sortir de l’agonie et la léthargie. Les chantiers sont vastes et il faut un cadre à la fois fédérateur des diversités locales et vecteur de développement qui a fait ses preuves de manager, pour les exécuter au bonheur des populations. Issia qui est restée pendant plus de dix ans en marge des grands travaux de développement a besoin de beaucoup plus d’investissements pour rattraper son retard. Il faut donc un cadre qui inspire confiance tant aux populations par son carnet d’adresses qu’aux opérateurs privés et aux bailleurs de fonds. C’est le même cas pour la région du Haut-sassandra qui est si sinistrée qu’elle a besoin de solutions pratiques et pragmatiques. L’aura d’agent de développement et de garant de cohésion sociale de Madame Trazéré, qui fédère en elle seule trois communautés fortes, ayant dépassé les frontières d’Issia, nous ne serions pas frustrés si la construction d’une région modèle et moderne devrait nous l’arracher. Une région forte, c’est aussi un Issia nouveau et conquérant en pays bété dont elle ambitionne être l’artisan.

Doumbia Nabintou, Présidente des Amazones du RDR : « Cette mobilisation pour un simple dépôt de candidature doit donner à réfléchir »

Issia a connu ce jour une effervescence jamais vécue pour une déclaration de candidature à un scrutin. Depuis 10 heures, les femmes issues des associations communautaires d’autochtones et d’allogènes rivalisaient dans la mobilisation à travers chants et danses pour accueillir l’honorable Trazéré qui acceptait enfin de répondre à leur appel pour apporter les vraies solutions à Issia. Ici, tout le monde le sait, elle est la solution. Cette mobilisation est un échantillon de sa popularité et de sa crédibilité aux yeux des habitants d’Issia et de tous ceux qui ont à cœur le développement de cette ville à la place d’intérêts personnels. Vous l’avez vu, les femmes des trois fortes communautés d’Issia à savoir Bété, Baoulé et Malinké qui se retrouvent en elle, ont créé sans le savoir une compétition entre elles pour savoir qui aurait la palme de la mobilisation. Et cela dans un esprit de fraternité, de cohésion et de mérite. Autant de valeurs que l’honorable Trazéré porte et qu’elle veut inculquer aux enfants d’Issia, aux femmes, aux populations d’Issia pour être une ville émergente. Cela est possible. D’ailleurs cette mobilisation dans la convivialité entre des communautés naguère divisées et qui se regardaient en chiens de faïence autour d’un simple dépôt de candidature doit donner à réfléchir. La reconstruction et la réconciliation sont dans les actes et la délation et l’intoxication. Celui qui est capable de quelque chose, on ne peut rien y faire, c’est lui qui doit être positionné. Ici ou dans toute la région du Haut-Sassandra qui porte les mêmes spécificités communautaires et sociologiques qu’Issia, quand on dit réconciliation et reconstruction, thématiques si chers à notre mentor le Chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara, qui peut ? La réponse crédible et objective, que ce soit à Issia ou dans tout le Haut-Sassandra, c’est honorable Koné-Tazéré.

Nanan Yobouet Konan, Chef central des Baoulé : «Trazéré mérite plus que la mairie »

Trazéré est avant tout pour moi une fille et non une candidate. Le fait qu’elle vienne là dans cette modeste demeure pour son rang social pour les bénédictions avant d’aller au combat, ne m’étonne guère puisqu’elle y vient toujours. C’est une démarche d’humilité et de respect pour les parents. Or, je l’ai toujours dit, c’est dans le respect de l’autre que la cohésion sera de mise entre les hommes. C’est dire qu’elle est sur ce cap. Surtout qu’ici, comme dans tout le Haut-Sassandra, la cohésion sociale est à reconstruire. Et sans un climat social sain, aucun projet de développement ne peut atteindre ses objectifs. Je la sais humble mais ma fille Trazéré présente le meilleur profil pour réunir les diversités locales que ce soit à Issia ou dans la région, autour de l’idéal du développement. C’est pourquoi nous accueillons avec ferveur sa candidature ici à Issia. Qui pour nous est bien modeste. Elle mérite plus que la mairie. C’est même pourquoi je n’ai aucun doute que la victoire sera au rendez-vous.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment