Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Côte d`ivoire : crimes et châtiment, version Simone Gbagbo
Publié le jeudi 13 decembre 2012  |  Jeune Afrique


Simone
© Getty Images
Simone Gbagbo lors d`un rassemblement au Palais de la Culture d`Abidjan, où 5.000 pro-Gbagbo Ivoiriens se sont rassemblés pour prier pour la victoire et la paix


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

En résidence surveillée à Odienné, dans le nord du pays, et sous le coup d`un mandat d`arrêt de la CPI, Simone Gbagbo prie, lit la Bible, et fustige "une justice impérialiste".

Pour Simone Gbagbo, l`heure des comptes est arrivée. Près de vingt mois après son arrestation et son transfert à Odienné, dans le Nord, l`ex-première dame est confrontée à la justice de son pays. Une justice qui s`est déplacée jusqu`à son lieu de détention, les 13 et 14 novembre, pour l`entendre sur sa responsabilité dans les événements postélectoraux. C`est le juge d`instruction auprès du tribunal de première instance d`Abidjan, Mamadou Koné, qui l`a interrogée en présence de son avocat principal, Me Ange Rodrigue Dadjé. L`ouverture de son procès doit survenir d`ici à la fin de l`année. Inculpée le 18 août 2011 pour « crimes économiques, crimes de sang et atteinte à la sûreté de l`État », elle a vu, en février 2012, les charges retenues contre elle s`étendre à des « faits de génocide ». « Ils n`ont pas le début d`une preuve », estime l`une de ses proches, qui affirme que son amie « attend l`audience très sereinement ».
... suite de l'article sur Jeune Afrique

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment