Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

L`Unicef au secours de 850.000 enfants souffrants de malnutrition aiguë en 2012 (rapport)
Publié le jeudi 13 decembre 2012  |  Agence de Presse Africaine




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Fonds des Nations Unies pour l`enfance (UNICEF) a distribué une aide alimentaire d`urgence à près de 850.000 enfants souffrants de malnutrition aiguë en 2012, a appris APA, jeudi de source onusienne.


Ce chiffre est une projection calculée à partir de données collectées fin septembre, lorsque le nombre d`enfants sous traitement était de 730.000, selon un rapport sur la situation humanitaire au Sahel.

En décembre 2011, l`UNICEF avait prévenu que 1,1 million d`enfants étaient exposés à des risques de malnutrition.
Grâce à un soutien rapide de l`Union européenne, de la Suède, du Danemark et des États-Unis, le Fonds a pu distribuer des aliments enrichis très efficaces.

« Notre expérience dans la région nous disait que nous allions faire face à un défi considérable pour venir en aide à tous les enfants. Une catastrophe majeure a pu être évitée. Mais nous ne devrions pas nous réjouir, car il y a encore des enfants qui décèdent de causes pourtant évitables», a rappelé le Directeur régional par intérim de l`UNICEF, Manuel Fontaine.

Le rapport estime par ailleurs que si les précipitations enregistrées cette année favorisent de meilleures récoles, dans la sous-région, deux ans pourraient être nécessaires avant que les familles puissent se remettre des pertes subies dans leurs cheptels et des prix élevés des denrées alimentaires qu`elles ont du payer pendant une période prolongée.

Sous l`effet d`un cercle vicieux, souligne la même source, la malnutrition des enfants compromet leur capacité même à s`alimenter même lorsque des vivres sont disponibles.

« Malheureusement, il n`existe aucun vaccin contre la malnutrition sévère et aiguë. De nombreux enfants issus des familles les plus pauvres du Sahel pourraient faire face à des cycles mettant leur vie en danger », a affirmé M. Fontaine.



OF/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment