Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Affoussiata Bamba-Lamine s’engage à professionnaliser la presse
Publié le vendredi 14 decembre 2012  |  AIP


Passation
© Abidjan.net par Prisca
Passation de charges au Ministère de la Communication : Affoussy Bamba succède à Diakité Coti
Lundi 26 novembre 2012. Abidjan-Plateau.Cérémonie de passation de charges au ministère dela communication .Diakité Coti, ex ministre de la communication cède le fauteuil à Affoussy Bamba.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Le ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine, s’est engagé à professionnaliser la presse, lors de sa visite de travail au Conseil national de la presse (CNP) jeudi.
"Vous devez assumer en toute liberté et en parfaite harmonie avec votre conscience les décisions qui doivent amener les journalistes de la presse écrite et les éditeurs à se remettre en cause", a déclaré Mme le ministre de la Communication.
Pour Mme Bamba Lamine, il ne s’agit plus pour le CNP de chercher l’équilibre d’un parti politique à travers l’émanation de sa presse, mais plutôt celui de l’Etat de Côte d’Ivoire.
"Le rôle du collège des conseillers du CNP n’était pas simple surtout dans cet environnement post-crise empreint de suspicion et de méfiance", estime la ministre qui a invité les journalistes à leur responsabilisation pour que "l’information soit portée dans la rigueur de la déontologie du métier", a-t-elle ajouté.
Me Affoussiata Bamba-Lamine a encouragé les actions de sensibilisation de l’organe de régulation et suggéré d’y ajouter la formation et le renforcement des capacités pour améliorer le contenu rédactionnel des médias.
Concernant la presse en ligne, le ministre de la Communication s’est résolu à plancher sur "l’adoption d’une loi portant création et organisation de l’entreprise de presse en ligne" tel que recommandé par les états généraux de la presse.
Cette visite fut l’occasion pour la secrétaire générale du CNP, Sidonie Armelle Amoikon, de présenter les difficultés auxquelles sont confrontées l’institution.
"Les travaux de réhabilitation de notre siège connaissent, depuis deux ans, un ralentissement en raison de la rareté des ressources financières", a relevé la secrétaire générale du CNP tout en sollicitant l’implication du premier responsable du département ministériel pour donner un coup d’accélérateur à sa réhabilitation.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment