Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Les avocats de 139 victimes seront au procès de Laurent Gbagbo
Publié le vendredi 14 decembre 2012  |  Agence de Presse Africaine


Justice
© AFP par DR
Justice Internationale : Cour Penal Internationale (CPI)
Mardi 30 octobre 2012. Haye. Photo : Emmanuel Altit, principal avocat de la défense de l`ancien président Côte-d`Ivoire, Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Au total 139 victimes seront représentées au procès de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, qui pourrait s’ouvrir dans le premier trimestre de 2013, confirmant ainsi les charges retenues contre lui, a-t-on appris jeudi de source proche de la Cour pénale internationale (CPI).

Selon Caroline Baugas du bureau de la Cour pour la représentation et la réparation des victimes, citée par une source judiciaire, ‘`ces victimes seront représentées au procès par leurs avocats``.

‘`Ces personnes seront amenées à témoigner que sur les quatre incidents mentionnés dans le mandat d`arrêt de la CPI contre Monsieur Laurent Gbagbo``, a-t-elle ajouté.

M. Gbagbo, transféré depuis le 29 novembre 2011 à la Haye, est soupçonné d`être co-auteur indirect de quatre chefs d`accusation de crimes contre l`humanité lors de la profonde crise postélectorale qui a fait au moins 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011.

La marche des partisans du président Alassane Ouattara du 16 décembre 2010 en direction de la radio télévision ivoirienne (RTI), réprimée par des forces pro-Gbagbo, ainsi que l`assassinat des femmes d`Abobo le 7 mars 2011, le bombardement du marché d`Abobo, et le massacre de Yopougon du 12 avril sont les ‘`crimes`` reprochés à l`ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara a promulgué jeudi par décret le projet de loi de modification de la Constitution en vue de la prochaine ratification du statut de Rome.

Le texte de loi voté par l`Assemblée nationale permet la mise en conformité du texte fondamental ivoirien avec la convention qui a créé la Cour pénale internationale (CPI).
Selon l`article 1 du décret, ‘`est promulguée la loi n° 2012-1134 du 13 décembre 2012 insérant au titre VI de la Constitution un article 85 bis et relative à la Cour Pénale Internationale``.

L`article 85 bis, stipule ‘`la République peut reconnaître la juridiction de la Cour Pénale Internationale dans les conditions prévues par le Traité signé le 17 juillet 1998``.



LS/cat/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment