Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Région

Un atelier de réflexion à une profonde mue de la MUGEFCI a lieu à Yamoussoukro
Publié le vendredi 14 decembre 2012  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Yamoussoukro - La Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI) initie de vendredi à dimanche à Yamoussoukro, un atelier national pour réfléchir sur la représentation des mutualistes au sein des nouveaux organes, mais surtout pour mettre la structure de prévoyance sociale du secteur public en conformité avec le règlement de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) régissant désormais la mutualité dans cet espace.
Quelque 200 participants issus d’institutions de la République, d’établissements publics nationaux (EPN), de ministères techniques mais aussi les préfets de région ou leurs représentants réfléchissent ensemble pour mettre la MUGEF-CI aux normes de l’UMOA en matière de mutualité sociale. Depuis le 1er juillet 2011, le règlement N°07/2009/CM/UEMOA du 29 juin 2009 cette institution impose aux membres de se conformer à cette disposition aux fins d’une meilleure couverture sociale de la population, rappelle-t-on.
La tenue de cet atelier se justifie aussi face aux dissensions récurrentes et autres luttes intestines entre syndicats rivaux pour le contrôle de la MUGEF-CI qui ont eu pour conséquence des dysfonctionnements dommageables aux intérêts des adhérents, obligeant le gouvernement à suspendre, le 16 avril, les organes dirigeants pour créer un comité de gestion.
Ce comité a pour mission, entre autres, de faire le toilettage des textes de la Mutuelle afin de la mettre en conformité avec les règles de l’UMOA, d’organiser une assemblée générale visant à élire de nouveaux organes de gestion tout en gérant les affaires courantes.
« Cette démarche s’inscrit dans la perspective de la mise en œuvre de réflexions fécondes visant à allier autant que possible, les exigences de la participation démocratique des mutualistes à la gestion de l’œuvre commune que constitue la MUGEF-CI d’une part et la garantie d’une gestion efficiente, efficace et optimale des régimes qu’elle gère, d’autre part », a expliqué le président du comité de gestion de la Mutuelle, Bamba Karim.
Il a précisé que les participants sont invités pour enrichir le projet que le comité de gestion doit soumettre au gouvernement, et aider ainsi à consolider les acquis de la Mutuelle et à la rendre encore plus performante.
Pour sa part, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gnamien Konan a fait l’historique de la MUGEF-CI et des différentes évolutions notamment sa création en 1973 en tant que direction centrale du ministère chargé de la Fonction publique; le désengagement de l’Etat en 1989 pour en confier la gestion aux centrales syndicales avant d’arriver à la dissolution de la direction générale conduite par Joseph Holland N’Da suite à un dysfonctionnement lié à des crises récurrentes en avril 2012.
« Vous avez là l’opportunité d’apporter des contributions pertinentes et constructives au projet qui vous est soumis. Il s’agit d’arriver à une nouvelle MUGEF-CI débarrassée de toutes les intrigues qui ont longtemps entravé l’accomplissement de la mission de protection sanitaire des fonctionnaires et agents de l’Etat que le gouvernement lui a concédée », a-t-il dit à l’endroit des participants.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment