Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Cocody Riviera-Golf : La gestion d’un immeuble divise les habitants
Publié le samedi 15 decembre 2012  |  LG Infos




 Vos outils




Les habitants de l’immeuble Bédé regroupés au sein de l’Association des résidents de la Tour Bédé (Artb), bâtiment situé en face de la grande mosquée de la Riviera Golf, sauf changement de dernière heure, sauront, demain si le président de leur association, Datté Jean-Claude, a mal géré ou non leur structure commune. En effet, le président sortant et son équipe qu’un groupe de résidents accuse de gestion opaque organise ce dimanche une assemblée générale élective, après quatre (4) ans de gestion (2008-2012). Au regard des rendez-vous manqués, des riverains se demandent si la rencontre de ce dimanche se fera sans heurts. Car, disent-ils, compte tenu de la grogne des uns et des autres, Datté et son équipe avaient tenté, par deux fois, d’organiser cette Ag sans succès. En effet, selon nos informations, les responsables actuels de la Tour Bédé, après deux (2) ans de mandat, ont rendu compte de leur gestion, lors d’une assemblé générale bilan, le 4 décembre 2011. Lors de ces assises, les membres présents, ont donné quitus au bureau sortant. Tout en lui demandant de «créer les conditions d’une assemblée générale élective». A cet effet, le bureau sortant avait programmé l’organisation de cette assemblée générale, le 25 novembre 2012.

Elle n’a pas eu lieu, tout comme celle du 2 décembre 2012. Ces deux rencontres, toujours selon nos sources, ont été perturbées par des résidents organisés en un Comité ad’hoc qui accuse l’équipe sortante de «mauvaise gestion». Une attitude que ne comprend d’ailleurs pas Datté Jean-Claude. «On m’accuse de mal gérer, alors, qu’on me laisse m’expliquer ! C’est pourquoi je les invite à venir à l’Ag du dimanche 16 décembre prochain (demain, ndlr)», a indiqué le mis en cause que les plaignants ont même convoqué à la brigade de gendarmerie de Cocody où ils n’ont pas pu produire la moindre preuve. Rendez-vous est donc pris pour demain pour la manifestation de la vérité. Nous y reviendrons.

Ferdinand Bailly

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment