Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2714 du 15/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Agboville / Hamed Bakayoko aux chefs de l’Agneby-Tiassa : ‘‘Le Président Ouattara ne fera pas de développement à double vitesse’’
Publié le samedi 15 decembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Régions:
© Ministères par DR
Régions: pour son érection en département, Seguelon remercie le Président Ouattara
Dimanche 2 décembre 2012. Seguelon. Le Ministre d`Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko représente le chef de l`Etat à la cérémonie organisée en son honneur par les populations


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

A l’occasion de l’Assemblée générale du collectif des chefs traditionnels d’Agboville qui s’est déroulée le vendredi 14 décembre 2012, les têtes couronnées de l’Agneby-Tiassa ont estimé être l’objet de malentendu. Nanan Louis-Eddie N’Gbesso, Président du Collectif des chefs traditionnels a affirmé que dès le 20 avril 2011, ses pairs ont fait allégeance au Président Alassane Ouattara « Tous les chefs sont dans la République » a-t-il assuré. Pour lui, c’est un mépris de croire que les chefs pourraient collaborer à une quelconque atteinte à la sûreté de l’Etat. « Les chefs n’ont aucun intérêt à participer à la déstabilisation de pays. Nous prenons l’engagement de rester dans la République. Aucune déstabilisation ne passera par l’Agneby » a-t-il dit. Mieux, il a affirmé qu’ils sont en « phase » avec le processus de réconciliation. Mieux, ils initient des missions de sensibilisation dans leurs villages respectifs. Prenant la parole, Hamed Bakayoko, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a indiqué que le Président de la République a des projets pour Agboville dont l’opérationnalité de, l’usine. « Rassurez-vous, le Président ne vous a pas oublié. Il veut que le développement soit partout. Il ne veut pas de fracture, il ne veut pas de développement à double vitesse. Un chef ne doit pas avoir un camp « a indiqué Hamed Bakayoko. Avant de préciser que la loi sur le statut des chefs sera prise », a assuré le ministre d’Etat. Le Député Adama Bictogo a salué le « message fort » du ministre Hamed Bakayoko.
Source : service communication MEMIS

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment