Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3921 du 15/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Lutte contre la pauvreté chez les femmes : La Première Dame lance le fonds d’appui d’un milliard FCFA
Publié le samedi 15 decembre 2012  |  Le Patriote


Activités
© Présidence par Zamblé
Activités de la Première Dame: Mme Dominique Ouattara lance un fonds d`un milliard pour sortir les Ivoiriennes de la pauvreté
Vendredi 14 décembre 2012. Abidjan. Palais des congrès de l`Hôtel Ivoire, à Cocody. La Première Dame, Mme Dominique Ouattara lance un fonds d`un milliard pour sortir les Ivoiriennes de la pauvreté


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’est effectif. La Première Dame, Mme Dominique Ouattara, a lancé hier, le Fonds d’Appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). L’évènement a eu pour cadre le palais des congrès de l’hôtel ivoire, qui s’est avéré exigu pour la circonstance. Les milliers de femmes qui ont pris d’assaut le nid d’oiseau n’ont pas boudé leur plaisir. Elles ont transformé l’évènement en un véritable bal populaire. Ce qui n’était pas pour déplaire à l’initiatrice du fonds qui a dit réaliser là, ‘‘un rêve’’. « Vous avez raison de vous réjouir du lancement du FAFCI car après plusieurs mois de travail, le fonds est enfin prêt », a-t-elle révélé. Pour le démarrage, le fonds est doté d’un budget d’un milliard FCFA. La présidente fondatrice de Children of Africa, a insisté sur la souplesse des conditions d’octroi de crédit. Cela, afin de toucher le maximum de femme. « Le but est véritablement de vous aider. C’est pourquoi, j’ai tenu à ce que les femmes qui n’ont jamais eu une première activité puissent en bénéficier. Les femmes qui n’ont pas d’épargne préalable pourront également bénéficier du FAFCI. Le taux d’intérêt du FAFCI est seulement de 1% TTC, par mois, et les frais de dossiers, gratuits. Les femmes auront droit à une formation gratuite qui les aidera à réussir leur activité », a-t-elle énuméré sous un tonnerre d’applaudissement. Aussi, la ‘‘Dame au grand cœur’’ a-t-elle invité ’‘ses sœurs à réfléchir à un projet d’activité et à le déposer rapidement chez les microfinances partenaires’’. A savoir : Afrique Emergence et Investissement, le groupement d’épargne et de soutien de Côte d’Ivoire, les COOPEC d’Abobo, Yopougon, Yamoussoukro, Bouaké, Daloa, Bondoukou et Korhogo. Grâce à ce fonds, les femmes, a-t-elle espéré, pourront mener des activités et sortir de la pauvreté. La ministre Kandia Camara qui représentait son collègue de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant, a exprimé sa gratitude à Dominique Ouattara, pour sa sollicitude à l’endroit des enfants et des femmes. Avec ce fonds aux conditions exceptionnelles, les femmes ivoiriennes, a-t-elle soutenu, sortiront du statut d’éternelles assistées pour être de véritables agents de développement. Quant à Issiaka Savané, Directeur général de l’UNACOOPEC-CI (Union nationale des Coopec de Côte d’Ivoire), il a exprimé, à la Première Dame, les remerciements de l’ensemble des institutions de micro-crédits choisies. Pour sa part, Mme Irié Lou Colette, présidente de la fédération des coopératives du vivriers, au nom des femmes, a salué l’acte de Dominique Ouattara. Une Dame qui ne cesse de s’investir pour la cause des enfants et des femmes. Les femmes de Côte d’Ivoire, dira-t-elle, sont toutes unies derrière elle pour lutter contre la pauvreté.

Des femmes honorées
Elles ont entre dix et trente, voire quarante ans d’activité. Elles sont au nombre de dix. Qualifiées de femmes battantes et de modèles à suivre, elles ont été honorées par la Première Dame, Mme Dominique Ouattara, qui a remis un présent à chacune d’elle. « Je voudrais féliciter nos sœurs et nos mamans qui ont été récompensées aujourd’hui. J’ai tenu à leur dire publiquement merci pour leur détermination et leur courage. Elles sont des modèles pour toutes nos sœurs », a indiqué Mme Ouattara. Les femmes honorées ont exercé de petits commerces (vente de jus, d’attieké et poisson grillé, de produits vivriers, etc.).

Mention spéciale pour le Président de la République

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara n’était pas présent hier au lancement du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). Cela n’a pour autant pas empêché les femmes de lui exprimer leur gratitude pour son implication dans la réalisation de ce projet. A commencer par son épouse. « Après plusieurs mois de travaux préparatoires, le FAFCI est enfin prêt. Et je voudrais vous demander d’applaudir bien fort notre premier soutien, mon cher époux, le Président Alassane Ouattara. Je profite de cette cérémonie de lancement pour le remercier publiquement de l’intérêt qu’il a immédiatement accordé au projet. Il a une attention particulière pour la situation des femmes de notre pays et il croit fermement en leur potentiel. (…) Si tout se passe bien, si toutes les femmes qui ont emprunté remboursent normalement leurs prêts, le Président de la République a promis augmenter le fonds jusqu’à ce qu’il atteigne cinq milliards FCFA. Cela nous permettra de couvrir toute l’étendue du territoire, dans les prochaines années », a fait savoir Mme Dominique Ouattara, sous des applaudissements nourris. A sa suite, Mme Irié Lou Colette, au nom des associations de produits vivriers, a aussi exprimé sa gratitude au Président Alassane Ouattara. « Le Président de la République fait beaucoup pour les femmes. Nous ne pouvons que lui être reconnaissantes. Pour nous, un pays émergent veut dire que les femmes sont sorties de la pauvreté. Nous ne pouvons que féliciter le Chef de l’Etat pour cette vison et lui dire que nous le soutenons », a-t-elle déclaré. En tout cas, l’ombre du Président de la République a véritablement plané sur la cérémonie.

DM

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment