Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3921 du 15/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Art et Culture

9ème Festival International du Film de Dubai : 158 films de 61 pays visionnés
Publié le samedi 15 decembre 2012  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’est déjà la fin. Dans vingt-quatre heures, la 9ème édition du Festival international du film de Dubai (DIFF) refermera ses portes. En fanfare. Comme, elle les avait ouvertes une semaine plus tôt. Dimanche, en fin d’après-midi, personnalités de haut rang de l’émirat de Dubai, invités de marque, professionnels du cinéma et autres festivaliers prendront place dans la somptueuse salle du Madinat Arena. Pour la soirée de clôture du festival, qui sera marquée par la remise des prix (Awards), selon les différentes catégories, aux meilleurs films de ce DIFF 2012. Mais, avant, les célébrités arpenteront à nouveau, dès 17h30 (heure locale), le tapis rouge. Devant une nuée d’appareils photos et aussi de caméras des télévisions locales et internationales.
Ensuite, son Altesse Sheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Président d’honneur du festival, et Président de Dubai Expo 2020 conviera tout ce beau monde, sous les coups de 21h30, à une grande fête dans le désert, précisément à Lisaili Fort, à 45 minutes de route de Dubai. D’ici là, ce 9ème festival international du film de Dubai va entamer sa dernière ligne droite ce samedi avec quatre panels non moins importants. Le premier, qui sera animé par Sarah Calderon, Directrice de la structure « The Film Agency » portera sur les moyens et les stratégies pour vendre son projet de film. Le deuxième s’intéressera, sous la modération de Mayssoun Azzam, présentateur à la chaîne Al Aarabiya News, à l’émergence de femmes cinéastes dans le Golf. Le troisième analysera, sous la houlette de Sydney Neter, Président SND Films, la place du film d’animation dans le cinéma d’aujourd’hui. Le quatrième donnera, lui, lieu à un échange avec Khairy Beshara, le réalisateur égyptien du film «Moondog ». Il portera un regard critique sur le cinéma dans son pays, et donnera sa vision sur le 7ème art en Egypte et aux Etats-Unis d’Amérique. Dimanche, ce sera au tour du Britannique Michael Apted, de partager sa riche expérience de cinéaste et producteur, avec les festivaliers, histoire de clore en beauté le forum du Marché du Film de Dubai, l’autre activité majeure, avec les projections de films, de ce festival.
En définitive, ce 9ème DIFF aura permis de voir au total 158 films, issus de 61 nationalités. Certains ont fait bonne impression, d’autres moins. De l’avis de Michael Apted, la sélection a été bonne. « Il y a beaucoup de films intéressants. Et on retrouve aussi bien des réalisateurs qui ont un certain vécu et des jeunes qui viennent d’embrasser le métier. Ce mélange donne un cachet particulier au festival », notait-il jeudi, au cours d’une discussion avec une poignée de journalistes au Kouba Bar, de l’hôtel Al Qasr, un démembrement du vaste complexe luxueux Madinat Jumeirah. Parmi ces productions, quelques-unes seront, grâce à leur qualité technique et à la pertinence de leur histoire, seront distinguées. Les jurys ont fini de plancher sur les films en compétition. Ils rendront leur verdict demain. En attendant, les festivaliers retiennent leur souffle. Les cinéastes croisent les doigts…
Y. Sangaré, envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment