Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Région

La communauté Yowlè invitée à s’unir pour le développement de Bouaflé
Publié le dimanche 16 decembre 2012  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bouaflé– Le Dr Gokou Yao, cadre de la région de Bouaflé, a invité samedi la communauté Yowlè (ethnie locale) à s’unir afin de participer au développement de la région de la Marahoué.
"Nous avons constaté que nous, cadres Yowlè, sommes restés divisés pendant plusieurs années à cause de la politique alors que nous avons des grands hommes dans notre région qui n’ont jamais atteint un poste ministériel pour défendre notre cause", a regretté Gokou Yao, annonçant la mise sur pied, bientôt, d’une association développement de la communauté Yowlè.
Pour Gokou Yao, il est temps que cette communauté soit solidaire dans la politique de développement de la région, grâce à cette association dont les objectifs sont, entre autres, l’identification des projets de développement à grande valeur ajoutée et la promotion des ressources humaines Yowlè.
"Le Yowlè n’est pas forcement à la recherche d’un leader, mais plutôt à la recherche de son unité, de son organisation, d’un groupe qui doit penser le développement dans un consensus quelque soit son appartenance politique", a-t-il fait savoir, expliquant que le développement passe par la réfection des routes, la prise en charge des jeunes et la création d’emplois à travers l’installation de nombreuses usines.
M. Gokou a indiqué que la réussite de cette association dépendra en grande partie de la mobilisation et la détermination des femmes dont le message passe rapidement auprès des hommes, enclins à bouder toute initiative dans la région, du fait des considérations politiciennes.
Il s’est félicité de la présence des femmes à qui il a porté le message de développement lors d’une réunion de travail en compagnie de quelques cadres de la région.
"Nos femmes ont toujours le souci du bien- être de leurs maris et leurs enfants et je crois que si elles parlent aux hommes, ceux-ci pourront les comprendre", a-t-il affirmé, soulignant que la sensibilisation continuera auprès d’autres cadres vivant à Abidjan.
La communauté Yowlè compte 33 villages.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment