Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

L`État renégocie la convention de Bolloré
Publié le lundi 17 decembre 2012  |  Ministères


Activité
© Ministères par DR
Activité gouvernementale : L`État renégocie la convention de Bolloré
Vendredi 14 décembre 2012, Abidjan. Le ministre des transports de Côte d`Ivoire M. Gaoussou Touré et M. Vincent Bolloré ont procédé à la signature de l`accord de révision de la convention de la concession du terminal à container du port d’Abidjan à Paris, en présence du Directeur Général du port d`Abidjan M. Sié Hien, de M. ISSOUF Fadiga, Directeur Général du terminal du port d`Abidjan


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le vendredi 14 décembre 2012, le ministre des transports de Côte d`Ivoire Monsieur Gaoussou Touré et Monsieur Vincent Bolloré ont procédé à la signature de l`accord de révision de la convention de la concession du terminal à container du port d’Abidjan à Paris, dans les locaux de l’ambassade de Cote d’Ivoire, en présence du Directeur Général du port d`Abidjan Monsieur Sié Hien, de Monsieur ISSOUF Fadiga, Directeur Général du terminal du port d`Abidjan, signataire pour le groupe Bolloré et de l`ambassadeur Charles Gomis. L`État ivoirien vient ainsi d`aménager avec Bolloré le contrat de concession pour le premier terminal à conteneurs avec à la clé, une baisse des tarifs pratiqués par le groupe français.

Cette convention de la concession du terminal lie la Côte d’ivoire à travers le port d’Abidjan à la SEDF, géré par le groupe Bolloré qui en ai actionnaire majoritaire avec le groupe Maersk.
À la satisfaction générale des deux parties, l`accord à été signé et la conclusion entérinée, conformément à la déclaration du président de la république, lors de son passage à Cannes il y`a quelques semaines,.
Rappelons que la Cote d`ivoire avait promis de réviser tous les contrats signés depuis plus de dix ans et d`opérer à un réajustement. L`accord signé en 2003 entre le port d`Abidjan et le groupe Boloré en faisait partie. Il à été reprit dans un avenant portant modification des termes de la concession, et d`importants aménagements sur le contrat de concession du terminal à conteneurs d`Abidjan, ont été apportés notamment sur les coûts pratiqués au port par Bolloré. La plupart ont été revus à la baisse.
Le ministre Gaoussou Touré, au nom de l`Etat de Côte d`Ivoire à signé le procès verbal de ratification de cet accord, un acte fort pour conclure cette signature, marquant ainsi la satisfaction du gouvernement quand au résultats obtenus.
La présence quand à lui du PDG du groupe Bolloré, Monsieur Vincent Bolloré, marque leur engagement profond pour la modernisation et le développement des infrastructures du port d`Abidjan, en accord avec la vision du Président Ouattara. Il marque ainsi sa confiance et son soutient au gouvernement de Côte d`Ivoire dans sa stratégie de développement du port.

Pour rappelle la Concession du terminal à conteneurs c’est 25 ha de terre-pleins entièrement pavés, 3 portiques lourds, Une grue mobile de quai, 5 postes à quai d’une longueur de 960 m linéaires, 2 immeubles d’exploitation, 1 parc à conteneurs extérieur de 7 ha, une maintenance des portiques assistée par ordinateur DEMP(Dimensionnement et Etude de la Maintenance Première Approche).
En 2004, le groupe français Bolloré avait obtenu la gestion et l`exploitation du terminal a conteneurs d`Abidjan pour une période de 15 ans. La concession avait suscité à l`époque une série de critiques contre le groupe français. Mais, les investissements importants réalisés sur Abidjan terminal ont vite fait taire les critiques. Selon le cahier des charges établi avec l`État ivoirien, Bolloré devait investir 25 milliards de FCFA (environ 38 millions d`euros) au cours du quinquennat 2004-2009. Il aurait en fait injecté 35 milliards de FCFA. Sur la période 2009-2013. Le groupe français a ensuite investi 35 milliards de FCFA supplémentaires, portant à 70 milliards l`investissement total.
En 2012, grâce au boom des exportations et des importations, les activités du terminal a conteneurs ont explosé pour atteindre 600 000 conteneurs EVP contre 540 000 conteneurs en 2010 qui est l`année de référence, en rapport avec la grave crise post-électorale de 2011 qui avait paralysé l`activité.

En attendant la publication du résultat de l`appel d`offre du deuxième terminal a conteneurs, auquel Bolloré est candidat, le groupe français a pour projet de créer à la fois une plateforme logistique pour l`exploration pétrolière et une autre plateforme logistique pour les mines.
"Notre objectif est de faire d’Abidjan un véritable hub à mi-chemin entre les grandes lignes maritimes au nord et au sud du continent africain, par l’accroissement du trafic de conteneurs de transbordements et de transit et par la fidélisation des armateurs", a indiqué le directeur général du port, Hien Sié.
Le niveau du trafic de conteneurs et la qualité des infrastructures et équipements font qu’aujourd’hui le Port d’Abidjan est le 3ème port d’Afrique et la meilleure plate-forme portuaire pour la création de ce hub pour l’Afrique de l’ouest et du centre.
Le Port autonome d’Abidjan à lancé des travaux dans l’objectif de devenir une plate-forme de transbordement dans la région. Un projet qui semble intéresser les grands groupes de manutention installés en Afrique.
Le 12 juin 2012 , lors d’un déplacement à Abidjan, Vincent Bolloré a confirmé son intention d’investir 230 millions d`euros dans les cinq ans à venir, "pour accompagner le développement du pays", a souligné le président du groupe Bolloré. "La paix et la stabilité retrouvée méritent que des privés comme nous augmentent et accélèrent leurs investissements", à rajouté Monsieur Bolloré.
Dominique Lafont, directeur de Bolloré Africa Logistics, filiale du groupe, a annoncé un investissement de 20 MdFCFA (32,2 M€) en 2012 pour accroître sa capacité. Au côté de Bolloré Africa Logistics, des groupes comme APM Terminals et Ictsi pourraient aussi tenter leur chance sur ce nouveau terminal.
Monsieur Dominique Lafont et M. Gaoussou Touré ont inaugurés les nouveaux linéaires de quais et la nouvelle grue le 03 octobre 2012 dernier. Le groupe Bolloré à investi pour permettre au terminal à conteneurs d’Abidjan de devenir l’un des plus productifs d’Afrique de l’Ouest et d’accompagner la Côte d’Ivoire dans son rôle de locomotive économique régionale. Aujourd’hui Abidjan Terminal est placé dans le peloton de tête pour l’ensemble du continent africain, avec une productivité et des cadences proches des standards international. Abidjan Terminal a augmenté ses effectifs de 60 %. Des centaines de personnes ont été formées au maniement des équipements portuaires les plus modernes.

Les investissements aussi bien matériels qu’humains, ont permis à Abidjan Terminal d’augmenter les performances du terminal depuis sa mise en concession, irriguant ainsi toute l’économie de la Côte d’Ivoire.
Abidjan Terminal compte poursuivre ses investissements. Avec 6 nouveaux portiques de parc en 2014 et 2 nouveaux portiques de quai en 2015, le groupe Bolloré a pour objectif d’augmenter sa capacité à 1,5 million de mouvements de conteneurs par an (conteneurs équivalents vingt pieds).
Entre 2004 et 2012, les conteneurs pleins auront pratiquement triplé à l’import, passant de 55 000 à 150 000, et auront augmenté de 50 % à l’export, passant de 98 000 à 150 000, malgré le recul prononcé subi par le pays en 2011.


Service communication
Ambassade Côte d`Ivoire France.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment