Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Quinzaine de l’environnement : protégeons notre environnement
Publié le lundi 17 decembre 2012  |  Le Nouveau Consommateur Hebdo




 Vos outils




La quinzaine nationale de l’environnement se tient cette année du 13 au 20 Décembre. C’est à Port-bouet que le ministre de l’environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable a lancé la campagne qui porte sur l’économie verte ; durant la campagne, plusieurs activités sont au programme visant à sensibiliser les populations sur la protection de l’environnement.
Les conséquences de la dégradation de l’environnement sont de plus en plus préoccupantes. Pour faire face à la situation, l’état a initié depuis quelques années, une quinzaine annuelle de l’environnement. Cette année la campagne qui a évolué dans sa dénomination (quinzaine de l’environnement et du développement durable), a pour thème : économie verte : atout pour une Côte-d’Ivoire émergente en 2020. C’est au centre pilote de Port-bouet que le ministère de l’environnement et ses services spécialisés, les ONG, les mairies ainsi que plusieurs résidents du district d’Abidjan se sont retrouvés jeudi dernier pour inaugurer l’édition 2012 de la campagne. C’est d’abord M. Traoré Karim 3è adjoint au maire de Port-bouet qui a adressé la traditionnelle bienvenue aux participants, en exprimant la joie de toute sa commune de recevoir une telle manifestation. Pour lui, le fait que sa commune littorale, qui subit les désagréments de l’érosion côtière, soit choisie pour lancer la campagne, est une marque d’attention qui en rajoute à cette joie. A sa suite, le président du comité d’organisation a situé toute la symbolique du choix de Port-bouet pour le lancement de la campagne, et expliquer le thème choisi se rapportant à l’économie verte. Pour le professeur Kouadio Georges par ailleurs Directeur général de l’environnement, l’économie verte est un concept qui renferme toute activité qui tourne autour de l’environnement, et qui est susceptible de rapporter des profits. Port-bouet dira t-il, a été choisi pour sa proximité avec la mer, et donc qui subit l’érosion côtière qui ronge sans cesse son littorale. Pour lui, c’est un endroit idéal pour sensibiliser les populations contre tous leurs actes qui affectent l’environnement. Le ministre de l’environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable, a même ajouté qu’il s’agit d’un acte de solidarité du gouvernementale envers les populations de cette commune qui a payé l’année dernière un lourd tribut de l’érosion côtière. Dr Allah Kouadio Rémy a rappelé à l’auditoire que l’érosion côtière et surtout le tsunami qui était un terme rare à l’époque, est régulièrement employé aujourd’hui, du fait de sa fréquence. Tout cela dit-il, découle des comportements humains sur l’environnement, à l’origine des changements climatiques. C’est pourquoi a t-il ajouté que, la présente quinzaine de l’environnement et du développement durable, soit une occasion pour chacun de se remettre en cause vis-à-vis de ses attitudes envers l’environnement ; en plus des individus, que les structures, les sociétés, les communautés et tout autre entité s’impliquent désormais dans la protection de l’environnement. Pour docteur Allah Kouadio Rémy, la Côte-d’Ivoire comme tous les autres pays du monde paie aussi les conséquences ; car de 16 millions d’hectares de forêt, il ne nous reste plus que 2 millions aujourd’hui, ou tout au plus trois. Parce qu’en plus de l’exploitation du bois, de vastes aires ont été détruites pour des activités champêtres. Ainsi, en plus des programmes de reboisement, il invite les populations à protéger les forêts actuelles, afin que les générations futures en profitent plus tard pour des pluviométries favorables à leur culture. Le ministre a indiqué que la campagne pour la protection de l’environnement ne va pas se limiter à la quinzaine de l’environnement ; ce sera une campagne permanente, pour emmener les populations à se conformer à toutes les recommandations faites, et les vivre au quotidien. A l’issue de la cérémonie, le ministre a remis des kits de matériels de nettoyage à toutes les communes d’Abidjan. Son souhait est que ces matériels soient utilisés à bonne escient, pour que la rayonnance d’Abidjan s’inscrive dans la durée.

Natacha Koné

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment