Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L'Inter N° 4364 du 18/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Sport

Sport-Auto: 38e Rallye Côte d’Ivoire Bandama Soumaoro Moriféré, grand vainqueur
Publié le mardi 18 decembre 2012  |  L'Inter


Activité
© Ministères par Guy Lasme
Activité gouvernementale : Le Ministre Alain Lobognon assiste à la 38e édition du rallye Côte d’Ivoire – Bandama.
Vendredi 14 décembre 2012, Hôtel Président de Yamoussoukro : Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Lobognon à donné Le top départ de la 38e édition du rallye Côte d’Ivoire – Bandama.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L'équipage Soumaoro Moriféré-Philippe Garcia a remporté sur Mitsubishi Evo 9, la 38e édition du Rallye Côte d'Ivoire Bandama le dimanche 16 décembre à Yamoussoukro. Le champion de Côte d’Ivoire a mis 2 h 19’ 56’’ pour finir la course de 438,90 Km, dont 242,70 de secteurs compétitifs. « La chance n’a pas été avec nous au départ, car nous avons connu une panne dès la super spéciale vendredi. Mais nous avons gardé le moral et les mécanos ont fait leur boulot la nuit. Ce qui nous a permis de repartir calmement samedi matin. Ensuite, ça a changé de camp et nos adversaires directs ont abandonné. C’est dommage, mais c’est comme ça le sport auto », a commenté le vainqueur du Rallye Bandama 2012, qui a félicité le champion français, Bonnefis et son cadet Chaynes qui ont bien animé la course. Dans son sillage, l’équipage Gilles Pulvéric-Jean Michel Cormenier, sur Peugeot 207, a terminé sur la deuxième marche du podium devant le pilote ivoirien, Fané Bakary, un ancien vainqueur du Bandama (2003 et 2005) qui avait comme copilote,son fils Moussa Fané. Les Fané ont terminé 3e sur Subaru Impreza STI, en 3 H 07’02’’. Grande attraction de la compétition, Germain Bonnefis, le champion des Rallyes Terre de France, a abandonné la course lors de la 1ère étape samedi dernier. Moriféré, vainqueur des Bandama 2008, 2011 et 2012 a démarré difficilement la Super Spéciale du vendredi soir sur le circuit de 2,2 Km, aménagé devant la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix. Le pont arrière de son véhicule, Mitsubishi Evo 9 a connu des ennuis lors de son passage, en dernière position. La mécanique a donné une grosse frayeur à ses supporters et son équipe d'assistance. Contrairement à ses concurrents Germain Bonnefis et l'intrépide Gary Chaynes qui avaient fait bonne impression. Lors de leurs passages respectifs, ils ont soulevé des gros nuages de poussière dans le ciel de la capitale politique, mais également des tonnerres applaudissements du nombreux public présent au spectacle. Les difficultés mécaniques résolues, Soumaoro a affiché ses ambitions le lendemain samedi en remportant la première étape, avec 04 secondes d’avance sur son dauphin, Gary Chaynes qui a réussi à réduire l'écart de 2 secondes dans la dernière section (5) de dimanche, avant de casser à Grominankro. A environ 300 m de fin de course. Ses illusions envolées après une lutte acharnée avec le vainqueur, Gary, a fondu en larmes... Le président de la Fédération Ivoirienne (FISA), Alain Ambrosino, s'est dit satisfait de l'organisation de l'épreuve. « Nous sommes satisfaits de l’organisation. Nous avons été encouragés par les mots de l’observateur de la FIA, qui disait que les voyants sont au vert. Nous attendons donc sereinement la note. En attendant donc, nous avons bon espoir que le Rallye Côte d’Ivoire Bandama reviendra au calendrier du championnat d’Afrique dès 2013 », a-t-il déclaré. Sur les seize équipages au départ de la course le vendredi 14 décembre, seulement la moitié est rentrée au Parc Fermé de l’Hôtel Président dimanche 16. Le 38e Rallye Côte d’Ivoire Bandama s'est déroulé en présence de l'observateur de la FIA, le Sud-Africain Richard Leeke.

Alphonse CAMARA (Envoyé spécial)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment