Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 969 du 18/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Après les attaques d’Agboville / Ahmed Bakayoko révèle : “Tous les chefs des opérations ont été arrêtés”
Publié le mardi 18 decembre 2012  |  Le Mandat


Réconciliation
© Abidjan.net par DR
Réconciliation nationale : Le ministre de la sécurité Hamed Bakayoko et le député Adama Bictogo rencontrent le conseil supérieur des chefs et rois traditionnels du département d`Agboville
Vendredi 14 décembre 2012.Agboville. Le conseil supérieur des chefs et rois traditionnels du département d`Agboville a eu une Assemblée générale ordinaire placée sous le parrainage du et le patronage du ministre de la sécurité Hamed Bakayoko afin de rendre un hommage à leur député.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

24 heures. C’est le temps mis après les attaques perpétrées à Agboville pour que le 1er des « renseignements généraux » mette les pieds dans les plats. Hier, en marge de la cérémonie de remise de matériel à la police nationale, le ministre de l’Intérieur, Ahmed Bakayoko, a fait de grandes révélations sur les attaques qui ont eu lieu, récemment, en Côte d’Ivoire. « Les chefs des opérations de toutes les attaques qui ont eu lieu depuis un moment ont été arrêtés. De même que ceux qui ont mené les attaques d’Azito, de Dabou et autres…», a-t-il confié, avant de qualifier celles d’Agboville d’actes ‘’inutiles’’ et ‘’lâches’’. « Je qualifie ces actes de lâche. Ce sont des actes inutiles qui ne peuvent pas prospérer », a asséné Ham-Bak. Il a indiqué que ces personnes qui pensent pouvoir freiner la marche de la Côte d’Ivoire vers son émergence doivent déchanter. Car, dira le premier flic, « pendant près d’un mois, toutes les cérémonies d’envergure mondiale, réunissant tous les grands, se sont déroulés à Abidjan. N’en déplaise aux oiseaux de mauvais augures ». Selon le ministre de l’Intérieur, il ne reste plus qu’à « neutraliser un résidu » de ces criminels, qui sont d’ailleurs traqués. « Rassurez-vous, nos services travaillent bien. Chaque jour, nous allons améliorer la sécurité des populations ivoiriennes », a rasséréné le premier flic ivoirien. C’est dans cette logique qu’il a craché ses vérités aux policiers. « C’est à cela que nous demandons à la police de proximité de faire leur travail, en notant tout ce qui est anormal. Il ne sert à rien d’avoir de belles tenues, des véhicules si vous n’aller pas au secours des populations lorsqu’elles ont besoin de vous, en vous offrant du matériels, ce n’est pas pour être paresseux. Il vous faut prendre des initiatives », a martelé le ministre de l’Intérieur Ahmed Bakayoko. Il a annoncé que dans les jours à venir, il fera un grand déballage sur les récentes attaques et le nettoyage qui aura lieu à la police. « Beaucoup de policiers ont été recrutés dans des conditions peu recommandables. Bientôt, nous allons faire un grand déballage au niveau de la police nationale. Il ne doit plus avoir de familiarité, de complaisance dans les recrutements à la police. 2013 sera la fin de tout cela », a promis le flic des flics. Non sans vanter les résultats du régime Ouattara. « Les résultats sont là. Nous ne bavardons pas pour bavarder », a-t-il dit.
FBI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment