Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Région

Korhogo: Des acteurs de la filière coton renforcent leurs capacités
Publié le mardi 18 decembre 2012  |  AIP


Culture
© Autre presse par DR
Culture du coton - L`or blanc, richesse du Nord de la Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Korhogo - Les gérants et les comptables des organisations professionnelles agricoles (OPA) et des unions de coopérative de la filière coton ont débuté lundi à Korhogo, un séminaire de renforcement de capacités de cinq jours, en vue d’avoir des outils supplémentaires pour mieux répondre aux exigences professionnelles dues aux enjeux de la filière.

Inscrit dans la phase 2 du Projet de restructuration et professionnalisation des organisations professionnelles agricoles de la filière coton (PROPA), ce séminaire s’articule autour de quatre thèmes essentiels à savoir, le management coopératif et associatif, les tendances et l’évolution des textes réglementaires du mouvement coopératif, l’importance et la tenue de la comptabilité dans les coopératives, et les états de fin d’exercice.

Il est initié par l’Association des faîtières de la filière coton de Côte d’Ivoire (AFFICOTCI), en collaboration avec la cellule de coordination du PROPA à l’intention des gérants et comptables des 30 regroupements d’OPA et des sept unions de coopérative.

A l’instar de celle de Korhogo, des sessions éclatées se déroulent dans les quatre autres antennes de l’AFFICOTCI basées à Bouaké, Boundiali, Mankono et M’Bengué.

Financé par l’Union Européenne à hauteur de 393 millions FCFA, le PROPA a une durée de 16 mois. Il a débuté en octobre 2011 et a pour objectif de lutter contre la pauvreté dans le bassin cotonnier, d’appuyer les regroupement des OPA de base, de renforcer les capacités des coopératives de base et d’appuyer à la restructuration des unions et à l’apurement des dettes des unions.

La deuxième phase du projet est pilotée par l’AFFICOTCI, accompagnée par une cellule de coordination. Sont prévus au nombre des actions à mener dans cette deuxième phase, l’appui au processus de regroupement des OPA, l’appui au renforcement des capacités, l’appui à l’épurement des dettes et l’appui à l’AFFECOTCI central.

Pour permettre aux participants de mieux comprendre l’évolution des textes et les nouveaux défis, les formateurs feront une étude comparative de la loi de 1997 sur les coopératives, l’ordonnance présidentielle de 2011 relative aux organisations interprofessionnelles agricoles et la loi communautaire de l’OHADA adoptée en décembre 2010 à Lomé.

La loi communautaire de l’OHADA entre en vigueur en mai 2013. Elle vient professionnaliser l’administration et le mode de gestion des coopératives, a souligné le coordonateur adjoint du PROPA, Diaby Karamokoba. « On va être plus exigent envers vous», a-t-il fait savoir aux gérants et comptables, les exhortant à prendre cette formation comme un tremplin qui va leur donner des arguments supplémentaires pour relever les défis de la filière.

« L’avenir de la filière est dans nos mains », a-t-il dit aux participants, avant de leur recommander de travailler pour générer des ressources additionnelles propres aux coopératives.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment