Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2782 du 19/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Art et Culture

Convoqué à la Gendarmerie de Yopougon Toits-Rouges : Le Dp de Lg Infos n’a finalement pas été entendu
Publié le mercredi 19 decembre 2012  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’est avec stupéfaction que le Directeur de publication du quotidien Lg Infos et ses collaborateurs ont reçu le lundi 17 décembre 2012 une convocation émanant de la brigade de gendarmerie de Yopougon Toits-Rouges. Motif : répondre au soit transmis n°3638/PR du 12/12/2012 parquet de Yopougon. Fin de citation. Les raisons qui motivent cette convocation ne sont pas indiquées au directeur de publication, Yacouba Gbané. Que faire face à ce flou entretenu volontairement par les gendarmes ? Yacouba Gbané, qui a décidé de répondre à cette convocation le mardi 18 décembre 2012, prend néanmoins le soin d’informer la corporation des journalistes de Côte d’Ivoire. Non sans bien sûr en faire un large écho dans les journaux et sur les réseaux sociaux. Cette stratégie va s’avérer payante vu le déroulement des évènements le mardi 18 décembre 2012, jour au cours duquel, le Directeur de publication de Lg Infos s’est rendu à la brigade de gendarmerie de Yopougon Toits-Rouges. Arrivé aux alentours de 9h45 dans les locaux de cette brigade, Yacouba Gbané accompagné de quelques uns de ses collaborateurs et des confrères de Notre Voie, et de Boga Sivori, vice-président chargé de la liberté de la presse à l’Unjci se rend dans le bureau de l’agent qui a signé la convocation. Il s’entend dire que l’agent en question n’est pas encore arrivé au boulot. Il lui faut donc patienter quelques temps. Yacouba Gbané, grâce à son regard inquisiteur de journaliste, remarque entretemps sur le bureau du gendarme qui l’a convoqué la présence de son béret et de ses effets. Il se dit intérieurement que ce dernier n’est pas allé loin. Mais lorsqu’il retourne dans le bureau de l’agent, le collègue qui a soutenu auparavant que l’agent en question n’est pas encore arrivé, change de langage. Et soutient que son collègue «est de repos ce mardi 18 décembre 2012». Deux versions différentes qui laissent planer un doute sur les motivations réelles de cette convocation. Le gendarme qui a signé la convocation a-t-il eu écho de large diffusion par les journaux de cette affaire, pour faire machine arrière ? Tout porte à le croire. Devant cette fuite en avant qui ne dit pas son nom, le Directeur de publication de Lg Infos reste ouvert et disponible à tout moment.

Fabrice Tété

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment