Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2782 du 19/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Sport

Foot/ Recours après le rejet de la candidature de Jacques Anouma : Sidy Diallo lève enfin le voile !
Publié le mercredi 19 decembre 2012  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C'est vraiment déplorable pour nous les Ivoiriens. Jacques Anouma mérite mieux que ça. Sidy, sache que l’équipe nationale dont tu parles, c'est grâce à Anouma donc réfléchis bien. Car c'est lui le bâtisseur de ce groupe et même c'est la Côte d'Ivoire qui est engagée dans une compétition…» Ce ras-le-bol est de Ibrahim Kaba, un internaute qui a réagi sur le site web de la Fif suite au communiqué de Sidy Diallo relatif au rejet de la candidature de Jacques Anouma par la Caf. Comme Ibrahim Kaba, c’est quasiment toute la Côte d’Ivoire qui condamne avec fermeté cette attitude antipatriotique de Sidy, le Pdg d’Ivoire Sépulture (Ivosep). «…La Fif a estimé qu’il n’était dès lors pas opportun qu’elle se substitue à ce dernier (à Anouma, ndlr) pour l’introduction du recours eu égard à ses propres impératifs…», s’explique Sidy Diallo. Mais de quels «impératifs» parle-t-il ? De la Can qui débute le 19 janvier 2013 en Afrique du Sud? Certainement pas ! Combien de temps lui faut-il pour constituer un dossier de recours qu’il doit acheminer au Tas par voie aérienne sans que lui-même ne se déplace ? Et même si ce n’était pas le cas, n’est-il pas entouré suffisamment de d’éminences grises susceptibles de le suppléer un tant soit peu, si sa présence était nécessaire à Lausanne en Suisse où se trouve le siège du Tas ? Autant d’interrogations qui méritent une profonde méditation au sein du Comité exécutif de la Fif. Sidy Diallo, dans sa farouche détermination à «casser» du Anouma a, sans ambages, poursuivi dans son communiqué qui tient lieu d’alibi, à ne pas donner un coup de collier sur le sujet qui fait couler beaucoup de fiel et d’encre dans toute l’Afrique voir dans le monde entier.
L’histoire et les mandants retiendront
«Pour l’heure, compte tenu de l’intérêt national, la Fif mobilise tous ses efforts pour la préparation de la Can qui se tiendra dans quatre semaines, afin de faire en sorte que la Côte d’Ivoire parvienne à cette compétition dans les meilleures dispositions possibles», a poursuivi Sidy Diallo, toujours dans son Communiqué. Veut-il faire croire même au citoyen lambda que Jacques Bernard Anouma, le natif de Memni à quelques lieues d’Adzopé, est étranger et non Ivoirien ? Et que son «problème» n’est pas d’«intérêt national» ? Le rejet de la candidature d’Anouma qui a la caution du Gouvernement ivoirien, du chef de l’Etat ivoirien n’est-il pas de notoriété nationale ? Tout porte à le croire. Car si tel n’était pas le cas, il n’aurait pas désobéi au ministre de tutelle Alain Lobognon. Qui, le samedi 15 décembre 2012 à Yamoussoukro, avait rassuré tout le tissu sportif ivoirien en affirmant que «la Fif a été saisie pour saisir le Tas». L’histoire et surtout les présidents de clubs, ses mandants, retiendront ce passage (certainement l’unique) de Sidy à la tête de leur chose commune, la Fif. Après l’avoir attrapé longtemps, Sidy Diallo a finalement laissé tomber le masque qu’il portait depuis qu’il a eu vent de la candidature de Jacques Bernard Anouma, le véritable «auteur» de l’essor actuel du foot ivoirien. L’auteur de la participation de la Côte d’Ivoire à deux Coupes du Monde !

Eugène Djabia

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment