Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3925 du 20/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Attaques récurrentes à Agboville : Les jeunes patriotes de l’Agneby se révoltent contre les assaillants
Publié le jeudi 20 decembre 2012  |  Le Patriote


Sécurité
© Abidjan.net par Prisca
Sécurité nationale : Arrestation de 18 miliciens en préparation pour une attaque dans la foret du Banco
Jeudi 26 avril 2012. Abidjan, forêt du banco 18 miliciens en préparation pour une attaque arreté


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les jeunes patriotes des régions de l’Agneby et de la Mé n’apprécient pas les attaques d’assaillants contre les positions des FRCI, à Agboville. Hier, conduits par leur président N’drin Anassé Omer, ils ont crié leur ras-le-bol face à la situation, au cours d’un point de presse. «Le mouvement patriotique de l’Agneby et de la Mé est affecté par la situation tragique qui a prévalu dans les villages de Erymankoudjé et de Kapo au petit matin du dimanche dernier. C’est pourquoi il condamne avec la dernière énergie ses attaques meurtrières des déstabilisateurs de la Côte d’Ivoire tout en marquant sa solidarité au président de la République, Alassane Ouattara et à toute la grande famille des Forces républicaines de Côte d’Ivoire», a protesté le président du mouvement patriotique. Avant de souligner que les comploteurs par leurs agissements ambitionnent d’embraser l’Agnéby et la Mé.

Cependant, selon lui, la forfaiture ne passera pas. C’est pourquoi, il a lancé un appel à tous ses camardes des deux régions afin qu’ils tournent le dos aux vendeurs d’illusions en dénonçant les individus suspects auprès des autorités compétentes. Cela pour épargner les régions de la violence et de la guerre. N’drin Anassé Omer s’est inquiété de la découverte d’un camp d’entrainement de miliciens dans la forêt d’Azaguié. Car, pour lui, cela fait planer un danger sur les populations. «Nous demandons aux autorités militaires de prendre toutes les dispositions utiles pour sécuriser nos régions. Parce que pour nous, le seul combat aujourd’hui, c’est celui de l’emploi et non de la déstabilisation», a-t-il recommandé. On le voit, les assaillants sont vomis par les Ivoiriens dans leur ensemble. Le peuple aspire à la paix et n’attend pas se laisser abuser par des individus accrochés aux intérêts partisans et personnels.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment