Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 970 du 19/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Fin d’année 2012/Frontière ivoiro-libérienne : L’alerte maximale a sonné !
Publié le jeudi 20 decembre 2012  |  Le Mandat




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et les Forces de défense et de sécurité du Libéria (AFL) engagent une vaste opération militaire de sécurisation de la zone frontalière entre les deux Etats pendant les fêtes de fin d’année 2012.

Comment terminer l’année sans bruits de canon à la frontière ivoiro-libérienne ? Pour parer à toute éventualité, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et les Forces de défense et de sécurité du Libéria (AFL) ont convenu d’ «engager une vaste opération militaire de sécurisation de la zone frontalière» entre les deux Etats. Cette opération conjointe aura lieu du dimanche 23 décembre prochain au jeudi 03 janvier 2013. Selon un communiqué de l’état-major de l’Armée ivoirienne, l’exécution de cette manœuvre militaire conjointe devrait se faire entre « Taï et Toulepleu » dans l’ouest ivoirien puis de « Gleo Tempo à Toe Town » en territoire libérien. La note indique qu’un « accent particulier » devrait être mis sur la phase de patrouilles conjointes à conduire sur le fleuve Cavally séparant les deux pays.

C’est dans cette optique que plusieurs réunions préparatoires pour l’harmonisation du plan des opérations se sont déroulées à Abidjan du 22 au 24 novembre 2012, et se sont poursuivies à Monrovia les 06 et 07 décembre dernier. Ce, en vu de finaliser et valider les modalités pratiques de cette manœuvre militaire sur le théâtre des opérations, avec la participation effective des officiers des deux états-majors. Ces travaux d’harmonisation du concept d’opérations ont eu lieu en présence du général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major général des Frci et du général de division Suraï Abdurrahman du Libéria. A en croire le communiqué de l’état-major, les deux hommes auraient exprimé l’importance de cet exercice conjoint et la volonté des autorités politiques des deux Etats voisins, de consolider la coopération militaire bilatérale afin de pacifier la zone frontalière et sécuriser notre sous-région mise à mal par des actions subversives de déstabilisation. Selon le général Soumaïla Bakayoko, cette « manœuvre militaire conjointe va permettre de rassurer nos populations de part et d’autre de la frontière commune et garantir la sécurité le long de cette zone frontalière ». Cette manœuvre militaire à la frontière ivoiro-libérienne se fera avec la participation de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), qui a vu ses sept soldats nigériens tués, récemment, dans une embuscade à Taï par des hommes non identifiés. Aussi, le poste-frontalier de Pekambly, situé à une dizaine de kilomètres de Toulepleu, avait-il également été pris à partie par un groupe armé inconnu venu du Liberia en mi-août, selon des sources militaires. Rappelons que cette opération à l’ouest de la Côte d’Ivoire fait suite à l’exercice militaire conjoint franco-ivoirien dénommé « Akwaba » qui s’est effectué en territoire ivoirien au mois de novembre 2012.

FOFANA BABA IDRISS

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment