Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Art et Culture

Wawa Kouadio Georges, Conseiller culturel à Mexico : « Il faut impérativement aider les boursiers ivoiriens à Cuba »
Publié le jeudi 20 decembre 2012  |  Ivoire-Presse


Ambassade
© Abidjan.net par KS
Ambassade de Côte d`Ivoire au Mexique: Wawa Kouadio Georges, Conseiller culturel et touristique
Photo: Wawa Kouadio Georges, Conseiller culturel et touristique à l`Ambassade de Côte d`Ivoire au Mexique, photographié le 17 décembre 2012 à Mexico


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les poignée d’étudiants Ivoiriens à Cuba arrive difficilement à suivre les cours. Face aux difficultés de la vie quotidienne dans l’île du Lider Maximo, Fidel Castro, la plupart d’entre eux finissent par jeter l’éponge. Leur déception est d’autant plus grande que les autres pays africains accordent une subvention à leurs ressortissants.

Cuba n’est pas seulement réputé pour sa musique. Il l’est aussi pour la qualité de ses écoles. En effet, le niveau de l’éducation dans l’île fait l’unanimité en Amérique latine, ne serait-ce que pour la qualité des médecins formés dans ce pays. L’Ivoirien sourirait cependant en apprenant qu’ici, on n’écrit qu’avec des crayons de bois, le stylo et le papier étant un luxe. Le niveau de vie de ce pays socialiste est donc relativement bas. Malheureusement, le montant de la bourse offerte aux étudiants étrangers est insignifiant, même s’il correspond au salaire d’un fonctionnaire cubain moyen.

La bourse d’étude offerte par Cuba se compose ici d’un savon, d’une pâte dentifrice et de la somme de 20 dollars par mois, en plus de la formation. Les pays africains qui comprennent les difficultés de leurs étudiants leur viennent en appoint avec une aide de cent voire 150 dollars par mois. Ces pays, ce sont le Burkina Faso, le Mali, le Congo, etc. La Côte d’Ivoire ne compatit pas encore à la douleur des siens. Conséquence, de nombreux abandons enregistrés dans leurs rangs chaque année.

Aujourd’hui, ils ne sont que neuf, quatre nouveaux et cinq anciens, à lutter pour tenir. Combien de temps encore, puisqu`ils devraient être quatorze normalement ? L’ambassade de Côte d’Ivoire au Mexique couvrant également la République de Cuba, le Conseiller culturel Wawa Kouadio Georges ne cesse de plaider la cause de ces jeunes gens qui auront tant à rapporter au pays. Il ne rate aucune occasion pour faire comprendre à Abidjan la détresse de ces étudiants. D’où son cri de cœur : « Il faut impérativement aider les boursiers de Cuba, parce que sinon, ce serait une si grande perte pour la Côte d’Ivoire. Encore quelques petites années et ces jeunes gens seront à mesure d’apporter ce qu’ils ont appris à leur pays ». Espérons que son appel soit entendu.

Edgar Kouassi
Mexico

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment