Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4301 du 22/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Communiqué du Comité central : Le FPI salue la libération des prisonniers politiques
Publié le lundi 24 decembre 2012  |  Notre Voie


Activité
© Abidjan.net par Emma
Activité des parties politique :le FPI anime une conférence de presse sur la situation socio-politique
Vendredi 15 juin 2012. cocody. Conference de presse du FPI sur la situation socio-politique


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

1-Sur convocation du Secrétariat Général du Front Populaire Ivoirien, le Comité Central s’est réuni en session ordinaire, élargie au Comité de Contrôle et aux Secrétaires Généraux de Fédération, le samedi 22 décembre 2012, de 11h15 à 13h35, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7ème Tranche, sous la présidence effective du Président par intérim du Parti, le camarade Miaka Ouretto.
2- L’ordre du jour de cette session a porté sur deux (2) points :
- Les Informations ;
- L’examen de la situation sociopolitique et les perspectives.
3- Au titre des informations, le Comité Central, a entendu le compte rendu des différentes missions, rencontres et séances de travail auxquelles le Secrétariat Général a pris part. Notamment, la mission ponctuelle de rencontre des chancelleries, des Institutions Internationales, des Organisations des Droits de l’Homme et de la Société Civile.
4-Le Comité Central a également entendu une communication du Secrétariat Général sur les rencontres de mobilisation avec différentes structures du parti et la visite aux prisonniers politiques, notamment ceux de Bouna.
5- Le Comité Central, se félicitant de ces importants rendez-vous, a encouragé le Président du Parti et le Secrétariat Général, à multiplier de telles initiatives dont les résultats contribuent d’une part, à rétablir la vérité relativement à l’intoxication et à la manipulation de l’opinion par le pouvoir en place et d’autre part, au renforcement des relations entre les militants à la base et la Direction du Parti.
6- Concernant les promotions au Secrétariat Général, le Comité Central a approuvé la nomination – par le président Miaka Ouretto – d’un (1) nouveau Secrétaire Général Adjoint par intérim, le camarade ETTIEN Amoikon Henri en charge du suivi de l’Action Gouvernementale et de quatre (4) nouveaux Secrétaires Nationaux. Ce sont les camarades :
•NGUESSAN LAVRI Nicolas, Secrétaire National chargé de la Coordination Administrative et de la Stratégie,
• KOUASSI André, Secrétaire National chargé de la Formation Politique et de l’école du Parti,
•KOKO Konan Armand, Secrétaire National chargé de la Politique du Commerce,
•KOFFI Jean, Secrétaire National chargé de la Politique du Commerce.
7- Concernant le point sur la justice, le Comité Central prend acte de la libération provisoire de huit (8) prisonniers politiques. Tout en se félicitant de ce que ces dignes citoyens recouvrent enfin la liberté qu’ils n’auraient jamais dû perdre, le Comité Central affirme que ces mises en liberté provisoire sont l’aboutissement partiel des actions menées par les avocats qu’il tient à remercier pour le travail immense abattu dans des conditions extrêmement difficiles.
Le Comité Central instruit le Secrétariat Général de prendre toutes les dispositions utiles pour l’accueil officiel des prisonniers élargis.
8- Le Comité Central constate cependant, avec indignation, que le procès du Président Laurent Gbagbo, victime d’un vaste complot international, est éminemment politique. Il demande à la CPI d’en tirer toutes les conséquences et rappelle qu’il est en droit d’attendre de cette juridiction internationale une décision courageuse et équitable de relaxe pure et simple du Président Laurent Gbagbo.
9- Le Comité Central instruit le Secrétariat Général de prendre les mesures idoines pour que le Parti soit présent à l’audience prochaine de confirmation ou d’infirmation des charges comme indiqué dans son précédent communiqué final du 25 aout 2012.
10-Concernant les actes de solidarités, le Comité Central a été informé des décès du député Ory Boizo, d’Akoun Nestor (frère ainé du Secrétaire Général Akoun Laurent) ainsi que de celui de nombreux autres militants et la visite aux prisonniers politiques. Il encourage toutes les structures du Parti à continuer de manifester toute leur solidarité militante envers les familles éplorées et les militants encore détenus.
11- Au titre de l’examen de la situation sociopolitique et des perspectives, le Comité Central a entendu deux (2) communications du Secrétariat Général relatives aux missions effectuées en Europe et au Sénégal.
En Europe, conformément aux résolutions de la Convention d’avril 2012 et aux instructions du Comité Central du 25 août 2012, le Président Miaka Ouretto a conduit - du 6 novembre au 1er décembre 2012 - une importante mission qui avait pour objectif principal le repositionnement du FPI à l’international afin de donner une meilleure lisibilité à la lutte qu’il mène dans les circonstances historiques actuelles. Au cours de son séjour, la délégation de la Direction du Parti a eu des séances de travail en France, en Italie et en Suède et a effectué plusieurs visites à La Haye, au Pays Bas.
Du 10 au 14 décembre 2012, le Président Miaka a conduit une mission à Dakar au Sénégal, sur invitation de SEM Macky Sall, Président de la République sénégalaise.
12-Le Comité Central endosse totalement les termes de ces communications et se félicite de cette offensive diplomatique. Il encourage le Président du Parti et le Secrétariat Général à persévérer dans la recherche d’une vie démocratique revitalisée et apaisée en Côte d’Ivoire par la voie du dialogue politique, comme le FPI l’a toujours prôné.
13-Le Comité Central prend acte - par ailleurs - de la nomination de la camarade Hortense ADE ASSALE en qualité de nouvelle Représentante FPI France, en remplacement de la camarade Brigitte Kuyo. Il engage résolument le président à continuer la redynamisation des structures du Parti à l’étranger dans le cadre de son repositionnement à l’international.
14-Le Comité Central du FPI tient à remercier vivement les autorités politiques françaises et toutes les personnalités qui ont facilité cette mission en Europe. Il apprécie par ailleurs et à sa juste valeur la grande sollicitude du Président de la République du Sénégal qui s’est engagé aux côtés du peuple ivoirien frère pour rechercher la paix en Côte d’Ivoire. Il l’assure de la disponibilté réelle et sans démagogie du Front Populaire Ivoirien pour toute rencontre ultérieure.
15-Le Comité Central rappelle à cet effet aux militants et à la Communauté Nationale et Internationale que le FPI a toujours choisi la voie des urnes comme moyen unique par excellence pour accéder au pouvoir d’Etat. Il réaffirme par conséquent la ferme volonté du Parti d’aller aux différentes élections en Côte d’Ivoire, comme en témoigne la résolution n°1 de la Convention d’avril 2012.
16-Le Comité Central appelle une fois encore le pouvoir en place à engager sans délai, avec le FPI, un dialogue franc pour examiner, sans faux fuyants, les conditions d’élections justes, transparentes et équitables qui tiennent compte de ses préoccupations dont les axes majeurs sont : la libération de tous les prisonniers politiques, le retour apaisé des exilés, la sécurité, le jeu démocratique, la justice et l’Etat de Droits.
17-Le Comité Central du Front Populaire Ivoirien :
-appelle la Communauté Internationale, particulièrement les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU et l’Union Africaine (UA) à prendre les dispositions idoines pour faire respecter les termes de la Résolution 2062 du 26 juillet 2012 du Conseil de Sécurité de l’ONU, notamment en ce qui concerne le dialogue politique et les réformes électorales avant le prochain scrutin local.
- interpelle tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la Côte d’Ivoire sur l’impérieuse nécessité de faire cesser dans notre pays, le climat de terreur et son cortège d’assassinats, d’humiliations et de traques permanentes des personnes jugées proches du Président Laurent Gbagbo et de mettre fin définitivement à la dérive totalitaire qui n’est pas de nature à favoriser l’expression démocratique.
- Demande au Secrétariat Général de demeurer, en tout point de vue, vigilant sur cette question.
18-Le Comité Central demande avec insistance au Secrétariat Général de produire dans les plus brefs délais, une déclaration sur la gouvernance de Monsieur Alassane Ouattara.
19- Enfin, le Comité Central invite les organes dirigeants, les structures de base, les représentations à l’extérieur, les structures spécialisées et l’ensemble des militantes et militants du FPI à demeurer soudés autour de la Direction du Parti, à cultiver la confiance, la persévérance, la perspicacité et à se tenir toujours mobilisés pour gagner la bataille des libertés démocratiques dans notre pays.
Fait à Abidjan, le 22 décembre 2012

Le Comité Central

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment