Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire-Justice : Plainte contre le général de division Soumaïla Bakayoko, Chef d`Etat major des Forces républicaines de Côte d`Ivoire
Publié le mardi 25 décembre 2012  |  APA


La
© Ministères par BIPA
La Côte d’Ivoire honorée lors de la commémoration du 52ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso
Mardi 11 décembre 2012. Ouagadougou (Burkina Faso). Avenue Maurice Yaméogo. Le chef d`état-major général des Forces républicaines de Côte d`Ivoire, le général de corps d`armée Soumaïla Bakayoko est invité d`honneur au défilé militaire marquant le 52è anniversaire du "Pays des hommes intègres". Un détachement de l’Ecole des forces armées (EFA) de Zambakro participe au giga défilé qui regoupe 2 500 militaires et paramilitaires, 100 troupes de pays amis et 3 500 civils


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Une plainte a été déposée devant le tribunal de première instance d’Abidjan contre le général de division, Soumaïla Bakayoko, Chef d’Etat major des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), pour ‘’abus d’autorité, extorsion de fonds, détention arbitraire et séquestration’’, a appris APA lundi de source judiciaire dans la capitale économique ivoirienne.

Selon cette source, la plainte a été déposée fin novembre dernier par Kadidia Touré, l'avocate de l'homme d'affaires ivoirien, Ahmed Bouah Touré, écroué depuis le mois de janvier à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) pour ‘'abus de biens sociaux, escroquerie et détournement de fonds''.

‘'Le capitaine de gendarmerie, Roger Konan Brou, commandant en second de la brigade de recherche de la gendarmerie du Plateau est aussi concerné par cette plainte'', ajoute la même source, précisant que ‘'portée devant Cissé Makouéni, la doyenne des juges d'instruction du tribunal de première instance d'Abidjan, la plainte a été jugée recevable''.

Ahmed Bouah Touré, président directeur général de Sophia immobilier, a été arrêté le 20 janvier dernier pour une affaire de projet d'acquisition de terrains nus au profit des Forces de défense et de sécurité ivoiriennes.

Cette opération initiée sous le régime déchu de Laurent Gbagbo a permis à Sophia immobilier, de collecter 13 milliards de fcfa, qui sont sous ‘'séquestre'' selon Ahmed Bouah Touré à la banque de financement de l'agriculture (BFA) et à la banque ouest africaine (BOA).

‘' L'argent qui est précompté est sous séquestre. Il est à la Bfa et à la Boa. Je ne garde pas l'argent des souscripteurs sur moi. Les 13 milliards cotisés sont là. Le comité de gestion a interdit les résiliations'', s'était défendu M. Touré en précisant ‘'c'est depuis 2009, j'ai fini''.

En dépit de ces assurances, les souscripteurs ne sont jamais rentrés en possession de leur terrain et avaient commencé à ‘'grogner'' contre Ahmed Bouah Touré qui a passé 17 jours au camp de gendarmerie d'Agban avant d'être transféré à la MACA.

Le Chef d'état major général, Soumaïla Bakayoko, avait rassuré ses hommes le 14 janvier lors d'une visite à la base navale d'Adiaké, en prenant l'engagement de trouver une solution définitive à cette situation pour l'acquisition des terrains aux ayants droit ou la restitution des cotisations perçues.

L'avocate Kadidia Touré a déjà défendu l'ex-officier de l'armée ivoirienne, Tony Oulaï dans la procédure judiciaire concernant la disparition en 2004 du journaliste franco-canadien, Guy-André Kieffer, rappelle-t-on.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment