Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

Le Ministre Alain Lobognon après une visite de terrain : «L’Etat va reprendre en mains les sites occupés par des privés»
Publié le mardi 25 décembre 2012  |  Ministères


Sport:
© Ministères par DR
Sport: Le ministre Alain Lobognon effectue une visite de terrain des sites appartenant au ministère
Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon a effectué une visite de terrain, ce lundi 24 décembre, sur plusieurs sites appartenant au ministère. Ce sont le Palais des sports de Treichville, le stade Champroux de Marcory et bien d`autres sites.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Michel Lobognon a effectué une visite de terrain, ce lundi 24 décembre, sur plusieurs sites appartenant au ministère et qui auraient été cédés à des particuliers. Une concession illicite à laquelle il entend mettre terme. «L’Etat entend reprendre en mains l’ensemble de ses sites qui sont occupés par des privés». Il s’est également rendu en Zone 4, dans la commune de Marcory, dans un show-room où il a apprécié la qualité d’une pelouse destinée à l’Afrique subsaharienne et dénommée Green de Golf. Avant de prendre la direction du Palais des Sports de Treichville pour se rendre compte de l’avancée des travaux, à quelques mois du championnat africain de basketball ou Afrobasket masculin qui doit s’y tenir en août 2013.
La veille, c’est-à-dire le dimanche 23 décembre, il s’est rendu aux complexes sportifs de Koumassi, de Yopougon et d’Abobo. L’objectif de ces tournées était de faire l’état des lieux des infrastructures et espaces appartenant au Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs dans le District d’Abidjan.
Ci-dessous, l’intégralité de l’intervention du ministre Alain Lobognon face aux journalistes présents :

«La visite de ce matin s’inscrit dans un ordre normal des choses. Il y a un mois de cela, nous avons visité l’INJS (Institut de la Jeunesse et des Sports). Après l’INJS, nous avons fait le tour des infrastructures sportives de Yamoussoukro.
Ce matin, il fallait faire le point de ce qui existe à Abidjan, notamment en ce qui concerne le Palais des sports qui doit abriter l’Afrobasket en août 2013. Mais également, il fallait faire le point des terrains et autres structures qui appartiennent au Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et Loisirs.
Nous avons commencé la visite sur le site de l’ancien stade Clozel, à Treichville, en face d’Ivosep. Avec vous, nous avons pu noter que ce terrain appartiendrait à une autre personne. Le document qui m’a été présenté laisse entrevoir que ce terrain a été cédé à un privé en 2010.
Le second terrain qui est le site du Centre culturel de Treichville, aujourd’hui connu sous le nom d’église la Source est un site qui appartient au ministère et qui abrite depuis les années 1970, certaines installations de l’INJS. Comme vous l’avez constaté, ce site est squatté par plusieurs structures et personnes. Mais, je tiens à faire noter que l’Etat entend reprendre en mains l’ensemble de ses sites qui sont occupés par des privés. Nous entendons y bâtir la Maison des Sports et de la Jeunesse, les sièges de l’Office Ivoirien des Sports Scolaires et Universitaires (OISSU), de l’Office National des Sports (ONS), du Fonds National de la Jeunesse (FNJ), du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) et les sièges des futures fédérations de sports scolaires et universitaires de Côte d’Ivoire.
.
Par ailleurs, Nous avons été saisis par plusieurs fédérations qui estiment que l’Etat ne les accompagne pas dans le cadre des sièges. Dans le rapport que nous avons, il ressort que certaines fédérations n’ont de siège que la boîte postale et souvent l’adresse e-mail. Aujourd’hui, l’Etat doit faire sa part pour mettre à la disposition des sportifs, l’ensemble des infrastructures nécessaires au développement du sport en Côte d’Ivoire. Ces différents sites peuvent nous y aider. Car, qui dit sport et développement du sport doit parler avant tout de développement des infrastructures.
Nous avons également visité un show-room en Zone 4 pour apprécier une qualité de pelouse destinée à l’Afrique subsaharienne. Nous avons donné notre accord à cet opérateur qui est venu nous proposer une pelouse qu’il faut pour un sport de qualité. Surtout que les Eléphants, si vous vous rappelez au match aller comptant pour les éliminatoires du Mondial se sont plaint de la qualité de la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny. Faut-il continuer de faire du bricolage au niveau de la pelouse chaque fois qu’il faut organiser de grandes compétitions ou faut-il prendre son courage à deux mains pour réhabiliter définitivement la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny?
Nous avons opté pour la seconde option, à savoir renouveler la pelouse pour lui donner des normes internationales, étant donné que cette pelouse est faite pour l’Afrique subsaharienne.
Si tout va bien, à partir du deuxième trimestre de l’année 2013, la pelouse du stade Houphouët-Boigny devrait se refaire une santé.
De plus, cette pelouse sera produite en Côte d’Ivoire. C’est l’accord que nous avons trouvé avec les promoteurs pour permettre de l’installer un peu partout où nous avons besoin de pratiquer du football de qualité.
Notre visite vient de s’achever ici au Palais des Sports qui doit abriter les compétitions de l’Afrobasket.
En contact permanent avec FIBA-Afrique, je puis vous dire que ce n’est pas aisé pour la Côte d’Ivoire. A 8 mois de la compétition, nous accusons encore du retard. L’entrepreneur compte livrer les bâtiments fin mars 2013, c’est-à-dire à 5 mois de la compétition. Espérons donc que nous allons respecter les délais parce que FIBA-Afrique est exigeante. Je peux dire également qu’il appartient désormais au gouvernement de prendre toutes les dispositions pour permettre à la Côte d’Ivoire d’abriter les compétitions internationales. S’il est prouvé que nous n’avons pas les installations, nous n’allons plus nous engager à organiser des compétitions.
Hier dimanche, nous avons fait le tour des complexes sportifs de Koumassi, de Yopougon et d’Abobo.
Nous allons faire de la construction et de la réhabilitation des structures existantes, une priorité. Le gouvernement entend donc se donner les moyens nécessaires. Les moyens sont disponibles. Il ne manque plus que les études, les dossiers d’appel d’offres pour attribuer ces marchés qui, ma foi, sont très attendus avant fin 2013.
Je vous remercie »
CELLCOMM/MPJSC

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment