Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Société

Les agences d’exécution et partenaires sociaux instruits sur le SOSTECI
Publié le mardi 25 décembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Abidjan – Au total 38 participants, soit 31 issus des agences d’exécution et d’autres structures partenaires et sept du staff BIT-IPEC, ont participé les 20 et 21 décembre à Grand-Bassam, à un atelier de renforcement de capacités initié par le Bureau international du travail (BIT) sur le Système d’observation et de suivi du travail des enfants en Côte d’Ivoire (SOSTECI).
Le SOSTECI est une nouvelle vision du Système de suivi du travail des enfants (SSTE) mettant en exergue ses dimensions d’observation et de suivi, apprend-on d’un document du BIT transmis lundi à l’AIP.
Organisé en partenariat avec la Direction de la lutte contre le travail des enfants, l’atelier vise à renforcer les capacités des agences d’exécution des programmes IPEC (Programme international pour l’abolition du travail des enfants), ainsi que des partenaires sociaux sur le SOSTECI, en vue de favoriser son appropriation et sa mise en œuvre efficace sur le terrain. Il répond à la nécessité de divulguer le SOSTECI auprès des participants dans le cadre du dialogue social, de la coordination et du système de référence.
« Nous avons à partir d’aujourd’hui une bonne base pour nous frotter aux réalités du terrain, de sorte à apporter les corrections au SOSTECI », a déclaré le coordonnateur national du projet IPEC-CCP, Laurent Guittey, vendredi, au terme de l’atelier tenu en prélude à la mise en œuvre de la phase pilote du SOSTECI prévue en janvier.
Le représentant du BIT a engagé les participants à se mobiliser davantage pour la réussite du SOSTECI, tout en coopérant avec la direction de la lutte contre le travail des enfants du ministère d’Etat, ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.
Dans leurs recommandations, les participants ont quant à eux souhaité la redynamisation de la plateforme d’échange, une franche collaboration entre les acteurs ainsi que l’initiative de rencontres sectorielles et périodiques dans le cadre d’un échange d’expériences, pour atteindre les objectifs du SOSTECI.
Lors de la clôture de l’atelier, le directeur international du programme Cacao du BIT, Boua Bi Semien s’est réjoui de la disponibilité et de l’engagement des participants aux côtés du Bureau international du travail, dans la lutte contre le travail des enfants.


cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment